Derniers sujets
» Mayaku
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] EmptyDim 8 Sep - 21:31 par Invité

» Peek A Boo
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] EmptyMer 28 Aoû - 21:08 par Invité

» Mushroom Kingdom
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] EmptyMar 27 Aoû - 22:24 par Invité

» Tasty Tales
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] EmptyLun 26 Aoû - 12:40 par Invité

» . faire une demande de partenariat
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] EmptyMar 20 Aoû - 10:32 par Invité

» Reload
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] EmptySam 17 Aoû - 18:57 par Invité

» Petit doudou, grande honte [PV. Chun-Hei]
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] EmptyVen 16 Aoû - 23:03 par Chun-Hei Cheong

» Maître ou Neko
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] EmptyDim 11 Aoû - 10:02 par Invité

» Reign of Madness
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] EmptySam 10 Aoû - 13:52 par Invité


Partagez

Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino]

Jayden Van Astrea
Jayden Van Astrea
Messages : 28
Date d'inscription : 05/04/2019
Age : 23
Localisation : POWERLAND
Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mar 16 Avr - 1:57



►Une belle journée qui se profile à l'horizon, le ciel est bleu, je suis allongé dans l'herbe et rien ne pourrait venir perturber la zenitude peuplant mon esprit. Enfin rien sauf des abrutis avec des pouvoirs. Une pomme venait de m’atterrir dessus sans sommation, de la part d'un des boulets que j'avais croisé la veille se plaignant que je les avais soi-disant arnaqué au dernier cours de sport en trichant pour mettre des kicks field de l'autre bout du terrain avec l'aide de mes pouvoirs. Ce qui était totalement vrai ! Mais bon mes cocos faut vous y faire, on n'est pas dans plus belle la vie, ici, c'est le plus fort qui gagne. Ils s'approchèrent tous les trois de moi un sourire narquois sur le visage. « Viens te battre » Il ne fallait pas m'en demander plus, les combats en arène j'adorais ça. Me levant sur mes deux pieds avant de les regarder un par un.

« Trois contres un ça vous va. À la suite histoire de ne pas trop vous ridiculiser »


►La journée commençait vraiment bien ! En plein milieu de l'arène, faisant craquer mes doigts un par un. En plus d'un pouvoir assez impressionnant, j'étais quelqu'un de sportif avec un corps parfaitement développé pour écraser les vermines dans son genre. Il se lança sur moi à peine le duel avait commencé, grosse erreur même si je n'avais aucune connaissance de son pouvoir. Une rafale de vent le ramena jusqu'à moi, venant écraser mon poing au milieu de son plexus pour lui couper le souffle d'un coup. Le laissant recroquevillé au sol en se tordant de douleur. « Reviens dans… Non ne reviens pas en fait, tu n'auras jamais mon niveau » Ah l'arrogance, j'exagère peut-être un peu, mais faut bien leur apprendre la leçon à ses jeunes sinon ils recommencent leurs bêtises en boucle sans jamais s'arrêter. Les deux autres étaient partis sans demander leur reste, c'est donc d'un pas très peu décidé que je me dirigeais vers la sortie…

« Jay' on va faire un basket, tu te joins à nous. Tu te mettras avec les nuls pour équilibrer les équipes » Un rire s'échappa de ma gorge acceptant avec plaisir, c'était sans savoir que cette partie allait être spéciale. Je pense que c'est le mot correct.»

►La partie battait son plein, on menait au score de plusieurs paniers, mais la défense était compliquée, mon équipe avait du mal à suivre le mouvement, j'étais seul contre cinq et j'avais un peu la flemme, je ne vous le cache pas ! Après une attaque malheureusement mal mener leur leader tenta un tir à trois points qui rata, mais étonnement la balle revint tout seul après un son de « poc ». Deux autres tirs à côté qui au lieu de finir dans le filet du terrain nous revenaient dessus sans qu'on n'ait rien à faire. « On défend les gars ! On ne les laisse pas marquer ! » J'étais en train de remonter au panier quand l'équipe adverse se lança dans un dunk magistral, contré magnifiquement par un de mes joueurs. Et c'est là que j'ai remarqué ce qui faisait « poc » depuis tout à l'heure. La balle était en train d'arriver à toute vitesse sur une fille visiblement perdue dans ses pensées. Une rafale de vent violente tenta de sauver la demoiselle du contact qu'elle s’apprêtait à subir, mais ce coup de vent allait-il être assez rapide ?



Dernière édition par Jayden Van Astrea le Mar 16 Avr - 15:32, édité 2 fois
Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mar 16 Avr - 7:42

Spoiler:
 







Au printemps, les beaux jours s’enchaînent et ce n'est pas pour déplaire à Dino ! Ca faisait trois après-midi qu'elle sortait pour se balader, se poser, lire en plein air, grignoter une pâtisserie qu'elle s'achetait dans la cafétéria de l'académie. Et aujourd'hui n'allait pas faire exception. Le truc... c'est qu'elle était seule. Encore. Comme d'habitude. Ca l'aidait clairement pas à s'améliorer dans la communication, nom d'un pingouin ! Armée d'un éclair au café et d'un bouquin d'heroic fantasy, elle était partie en excursion. C'est là qu'elle avait vu quelques élèves de l'académie jouer au basket. Intéressée par ce sport qu'elle ne pratiquait pas (non, madame préfère faire de la course à pieds, des sports de combats, et de la piscine pour se détendre... autrement dit pas vraiment des sports nécessitant d'être SOCIAL), elle s'était assise sur un coin d'herbe juste à côté d'un des paniers du terrain de jeu, et s'était mise à observer un peu le match qui se déroulait.
Mais en vrai, cela allait faire bien... 4 heures qu'elle était assise là ? Oh, elle avait vite décroché du match de basket pour se mettre à lire et à rêvasser. Et croyez moi, si elle est seule, ça ne l'empêche pas de parler beaucoup. Dans sa tête évidemment, oui. Ah non, du coup elle ne béguait pas. Mais... des fois, c'est quelque chose d'épuisant d'être son cerveau, je ne sais pas comment elle fait pour penser à tout ça... Un exemple ? Mais volontiers :


L'île est belle aujourd'hui. J'me demande bien comment c'est dans les autres pays en ce moment. Est-ce que l'endroit le plus proche de Powerland possède la même météo, ou est-ce que c'est la grosse tempête. D'ailleurs, ça manque d'infos sur le monde extérieur ici. Ce serait bien d'avoir une bonne connexion internet. Je partirai bien un peu en vacances quelque part, tiens. On a l'droit en tant qu'élève ? Je demanderai au directeur. Ou alors, il faudrait un bateau de croisière spécialement conçu pour les extras ! Indétectable... Ca risque d'être plus compliqué ça. En plus, un accident est tellement plus vite arrivé avec nos pouvoirs.
poc.
Ceci dit, si on a un peu de contrôle et d'autres personnes capables de contrer les pouvoirs les plus problématiques, ça pourrait régler le problème. Est-ce qu'il y a d'autres îles à côté d'chez nous ? Oh, j'aimerai bien les voir ! Est-ce que les totems de défense nous détecte si on quitte l'île ? Roooh,  rnfmzenrfmzeknrf, je veux savoiiiiiiiir. On a les même palmiers ? Est-ce que les palmiers à noix de coco font tous les même noix de coco ? Combien de variété de palmiers existe-t-il en vrai ? Ca doit faire beaucoup. On doit en avoir au moins deux ou trois différents ici...

poc. Hm... Un petit gargouillis de ventre interpelle Dino sur son état physique.

Ah oui tiens, mon éclair ! Qu'est-ce que c'est bon ça aussi. Han. Il faudrait que j'apprenne à en faire. Mais j'ai pas très envie de m'inscrire au club de cuisine juste pour faire ça. Je préfère manger que cuisiner. Est-ce qu'ils organisent des cours d'apprentissage de temps en temps ? Faudrait que je me renseigne tiens...


poc. La tête de lavande qu'est Dino ouvrait tranquillement la boîte qui contenait son en-cas. Il était encore bien joli, malgré le fait qu'elle l'ait trimbalé tout l'après-midi et qu'elle l'avait laissé traîner à côté d'elle pendant sa rêverie. D'ailleurs, restée au soleil tout ce temps, ses joues avaient pris de sacré coup de soleil ! Oui, juste les joues. Avec sa tignasse mal coiffée qui lui arrivait devant les yeux et sa veste en jean ainsi que son pantalon, il n'y avait aucun autre endroit pour que le soleil puisse se poser.

Alors qu'elle amenait son éclair au café à sa bouche et qu'elle l'y fourra entièrement (on fait pas dans la finesse nous), une énorme bourrasque de vent fit tourner les pages de son bouquin, posé à côté d'elle, à toute allure. Trouvant ça un peu étrange, elle leva la tête droit devant elle pour se retrouver nez-à-nez avec un ballon. Instinctivement, son pouvoir avait arrêté l'objet. Mais c'était in-extremis... encore une dizaine de centimètres et elle l'aurait reçu en pleine face. Hm ?, pensa-t-elle. Elle décala un peu sa tête sur le côté et remarqua qu'il y avait encore des gens qui jouaient au basket. Ils voulaient quoi eux ? Elle était tranquillement installée et ils la visaient avec un ballon ? C'était une vaste blague ! Elle mangeait son éclair en plus !
Contrariée qu'on ait gâchée son moment gourmet, Dino se releva les sourcils froncés (avec ses joues rouges et sa bouche encore pleine de pâtisserie puisqu'elle a oublié de mâcher, c'est une scène qui dépasse l'entendement du ridicule mais bon...) la vengeance est un plat qui se mange dans l'immédiat ! Inspectant la foule des yeux, un malheureux eut le malheur de croiser son regard. C'était lui qui avait tiré ? HIN. Ils allaient voir. Ils voulaient jouer sans faire attention ? Bien bien.

Debout, le ballon flottant face à elle, Dino avait choisis sa cibble. Celui qui avait croisé son regard. Un garçon a la tignasse ébouriffé. La vache, sacrément en pétard ces tifs quand même ! Forçant un peu sur ses pouvoirs, elle poussa le ballon droit sur l'individu. Qu'il attrape ça, si son pouvoir le lui permet !

A FOND LES BALLONS !
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Van Astrea
Jayden Van Astrea
Messages : 28
Date d'inscription : 05/04/2019
Age : 23
Localisation : POWERLAND
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mar 16 Avr - 11:19



►La catastrophe avait visiblement était évitée de peu, mais je n’avais rien fait pour. Le ballon était suspendu dans les airs par quelque chose ou quelqu’un. D’ailleurs la fille qui était encore assise me disait un truc. Il se trouve qu’elle était là depuis le début, pendant tout le match, je me rappelle l’avoir entraperçu du coin de l’œil plongée dans son livre sans rien dire. Je me demandais bien à quoi elle pouvait penser toute seule dans son coin. De quoi son livre parlait. Et surtout, de quelle façon son cerveau était en train d’assimiler la scène qui était en train de se passer. Son bouquin parlant d’héroïque fantasy, je l’imaginais bien voir une boule de feu craché par un dragon lui arrivant dessus ou alors lancé par un mage puissant dont l’objectif était d’esquiver tous les aventuriers pour mettre sa boule de feu dans un panier rempli de combustible afin de tout faire exploser. Ou alors peut-être qu’elle n’avait même pas levé les yeux une seule fois sur le match et qu’elle était au milieu d’un monde imaginaire, rempli de licorne, de chose magique et de princesse. Je me rappelais aussi l’avoir vu engloutir un éclair en entier d’un seul coup, sans lui laisser une chance de survie. C’est ce qui arrive en général quand un haut level attaque un monstre faible, mais tout de même, on avait eu l’impression que sa bouche était un trou noir ayant aspiré toute parcelle de vie et de sucre dans ce pauvre éclair. D’ailleurs pourquoi appelle-t-on ça un éclair, c’est long, pas du tout tordu, et pas du tout jaune ou d’origine lumineuse. Est-ce que l’éclair de Zeus est une pâtisserie au final ? Il tue ses ennemis en les rendant diabétiques . Bref, revenons-en à nos moutons ! On parlait de quoi déjà . Ah oui, j’étais en train de vous raconter que quelqu’un ou quelque chose avait stoppé le ballon en plein vol. Puis après, c’est parti en cacahuète. Pourquoi déjà ? Peut-être parce que dans ma tête, c’est autant le bordel que mes cheveux. D’ailleurs, vous faites quoi dans ma tête?! Barrez-vous arrêter de lire ce que je pense !

« Désolé mon pote ne sait pas du tout viser, j’espère que tu n’es pas blessé, sinon je t’emmène tout de suite à l’infirmerie ! Ce serait triste de blesser un si joli visage. Laisse-moi regar… »

►Je n’avais pas eu le temps de finir ma phrase que la demoiselle s’était levée visiblement en colère vue comment ses sourcils étaient froncés, cependant elle n’avait en aucun cas un air effrayant. Elle avait les joues gonflées par son éclair encore dans sa bouche, qu'elle avait oublié de mâcher à cause des évènements. Le soleil les avait rougis ce qui lui donner un côté adorable plus qu’effrayant. En fait à l’heure actuelle, j’aurais plus été du genre à craquer devant son côté mignon plutôt que de fuir en courant.

►Cependant, je me devais de rester sur mes gardes, je n’avais aucune connaissance de son niveau de puissance, peut-être qu’un détecteur m’aurait dit qu’il dépassait neuf mille, mais je n’avais aucun moyen de le savoir. D’ailleurs sans vraiment savoir pourquoi c’était moi qu’elle était en train de fixer depuis tout à l’heure. Pourquoi ? J’ai rien fait moi, j’ai même essayé de lui sauver la vie ! Et c’est comme ça qu’on me remercie ! En me regardant comme si j’étais l’ennemi public numéro un ! J’te jure, j’ai l’impression qu’elle veut me bouffer plus vite qu’elle n’a bouffé son éclair. « JE NE SUIS PAS UNE PÂTISSERIE ! » Oulla, c’était sorti tout seul, les regards de mes collègues de sport se tournèrent vers moi, les yeux interrogateurs devant cette élocution. Bah, oui, je passe pour un con maintenant. Magnifique cette journée ! C’est quoi la prochaine étape, je trébuche, je me rattrape sur quelque chose pour finalement tomber, je me rends compte que je suis tombé sur elle, les mains sur sa poitrine comme dans tout mauvais manga lambda, je passe pour un connard pervers, elle se recule en rougissant, et me gifle en criant, – BAAAAAKAAAAAAA –

►Mais non la vérité était tout autre, j’allais subir une agression en bonne et due forme, en effet le ballon, qui, n’oublier pas est en l’air depuis seulement cinq minutes même si on dirait que ça fait une éternité dans mon cerveau parce que je m’imagine beaucoup trop de choses, venait d’être lancé sur moi sans que personne n’y touche. Quelle est donc cette sorcellerie ! HERMIONE sort de ce corps ! En vrai, on sait très bien que tout le monde à des pouvoirs ici y'a rien d’étonnant à ce qu’un ballon flotte en l’air, après tous une montgolfière, c’est un ballon qui vole et tout seul ! Bref, je m’égare encore…

►Alors une personne saine d’esprit aurait tenté d’esquiver bien que vu qu’elle avait l’air de pouvoir le contrôler comme elle le voulait, elle aurait suivi la personne avec le ballon jusqu’en enfer, car on ne déconne pas avec la bouffe. Moi, je suis une personne beaucoup plus directe, certaines personnes possédant mes pouvoirs auraient fait un mur de vent (ou derrière au choix), moi j’ai tout simplement ....
Tenté de faire un Shoryuken dans le ballon pour l’envoyer valser dans les airs, comme la team rocket s’envole vers d’autres cieux dans pokémon.

►Cependant, vous n’êtes pas sans savoir que rien ne se passe comme prévu avec moi, ma main s’est envolé dans les airs avec un mauvais timing, frappant uniquement le vent ( désolé mon ami) et le ballon s’écrasa en plein dans ma poire avant de s’envoler dans le ciel pour faire style ça ne m'a pas eu, dans un coup de vent magistral qui aurait soulevé n’importe quelle jupe aux alentours ( ce n’est pas intentionnel je le jure). Un léger filet de sang coula de mon nez, mais c’est fier, la tête haute, le visage marqué d’un rond parfaitement rouge, que je m’approchais de la demoiselle qui avait tenté (vainement) de me tuer.

« Aie. Tu n’as rien . Tu as l’air d’aller, tu es rouge, mais c’est à cause du soleil, ou alors parce que mon charisme te fait tellement de charme que tu rougis juste face à mon aura magnifique, j’en fais trop, je sais, mais laisse-moi en venir là où je voulais en venir. POURQUOI ?! Ce n’est pas moi ! C’est lui ! –pointant du doigt le coupable – Moi, j’ai essayé de te sauver la vie espèce de banane et c’est comme ça que tu me remercies ? ! J’ai rien parce que j’ai la tête solide – je pisse juste le sang du nez – mais ça aurait pu me blesser gravement ! quitte à blesser gravement quelqu’un fait le sur quelqu’un qui ne serait pas une grande perte pour ce monde. Ne me regarde pas comme ça ! Et puis je ne sais même pas comment tu me regardes, je ne vois pas tes yeux ! As-tu des yeux au moins ? Tu es aveugle . Peut-être qu’elle est aveugle … J’ai le droit de gronder une personne aveugle . Une personne aveugle ne m’aurait pas aussi bien visé, donc elle n’est pas aveugle. Tu n'es pas aveugle ! Et avale-moi ce foutu éclair où je le bouffe moi-même ! »
Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mar 16 Avr - 16:03




Ah. Le ballon avait volé, et la cible ne l'avait pas esquivé. Heu... Bah tant pis ? Par contre, ce qui arriva ensuite, Dino n'y avait pas pensé. En général, dans ce genre situation (je parle du fait de ce prendre un ballon en pleine tête bien sûr), on s'énerve, on demande des comptes, etc. Mais ce n'est pas vraiment ce qui est arrivé. A la place, le garçon à la coupe d'ananas se mit à parler et à s'approcher. Il y a quelqu'un qui arrive, et qui parle. Allo ? Dino ? DINO !

Qu'est-ce qu'il dit ? Oui ? Attends, quoi ? C'est quoi qui est rouge ? C'est ton nez qui est rouge, tu saignes ! Oh pardon pardon pardon, je ne voulais pas te faire saigner. Qui rougit ? Qui est le plus rouge de nous deux ? C'est ça ton jeu ? T'as gagné. Stop stop. Tu parles trop je comprends pas ! Il parle de quoi là ? C'est pas lui mais un autre ? Oh, c'est encore piiiiiiiiiiire ! OH NON. AAAAAH. MAIS QU'EST-CE QUE J'AI FAIT. J'SUIS DÉSOLÉE ! J'AI PAS UN BON JUGEMENT. PARDON. GNNN. Wait. Quelle banane ? Comment tu sais que je pensais à des palmiers ? Les bananiers c'est pas une sorte de palmier ? Non ? Tu as rien car tu as une coupe de cheveux qui sert d'airbag... mais oui tu saignes et... oui ça aurait pu être grave mais à l'allure à laquelle tuu parles, t'as l'air d'aller carrément bien mazette ! Ils ont quoi mes yeux ? Je te regarde comme je veux ? Tu veux te reprendre un coup ou quoi ? Laisse mes yeux en dehors de cette histoire ! On va voir qui sait l'aveugle ! et...

"Et avale-moi ce foutu éclair où je le bouffe moi-même !", c'est la phrase qui coupa Dino dans ses réponses. Il était pas question qu'elle donne son éclair à quelqu'un d'autre. Déjà, c'était SON éclair et ensuite... bah c'est pas un pingouin qui régurgite son repas pour nourrir son poussin, il se croit où celui là ? La Marche de l'Empereur ça s'est pas fait ici, hein.

Hmmpf... c'est le seul son qu'émit réellement Dino. En faisant "non" du signe de la tête et en essayant de mâcher sa pâtisserie qui rendait la tâche plus difficile que prévue...

En espérant que monsieur n'attendait pas trop de réponse, car Dino ne répète jamais ce qu'elle dit dans sa tête à haute voix, malheureusement. En revanche, elle prit un mouchoir de sa poche par télépathie et le fourra dans le nez de son interlocuteur (sans délicatesse, madame n'est pas infirmière), histoire qu'il ne ressemble plus à un molosse la gueule en sang. Juste à un molosse. C'est déjà assez... Sinon, ça va toi ?

Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Van Astrea
Jayden Van Astrea
Messages : 28
Date d'inscription : 05/04/2019
Age : 23
Localisation : POWERLAND
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mer 17 Avr - 15:35



►Vous savez, c'est quoi le comble pour moi, c'est très simple, c'est de me prendre un vent, et c'est ce qu'il venait de se passer. Elle ne m'avait pas du tout répondu, du coup, j'étais en train de passer pour un couillon devant toute mon équipe, non mais franchement elle aurait au moins pu dire quelque chose au lieu de rester de marbre comme ça ! Mais non pas un seul souffle, au lieu de ça elle s'était lentement mis à mâcher son éclair comme une enfant qui ne voulait pas qu'on lui pique son jouet.

►Lui avais-je fait peur en disant que j'allais le manger, alors que c'était ironique, comme si j'allais récupérer de la bouffe déjà à moitié dans sa bouche. Enfin bref, ce n’est pas le sujet-là ! Pourquoi elle ne me répond pas, elle est muette et pas aveugle finalement ? C'est bien ma veine dite donc. Le seul bruit qu’elle avait fait, c’était un petit « hmpff » en tentant de manger son éclair.

« Fait attention, tu vas t’étouffer, tu sais, on peut manger en croquant des morceaux de la nourriture, on n’est pas obligé de tout gober d’un coup, ça ne disparaît pas. Sauf si quelqu’un te le pique, mais on est tout gentil ici »

Cependant, après une très bonne réflexion, si elle ne parlait pas, c’est uniquement parce qu’elle avait la bouche pleine. C’est donc une fille tout simplement polie et moi, je l’agresse comme ça sans qu’elle n’ait rien demandé. Mais elle me paraissait quand même un peu spéciale, mais rien n’empêche d’apprendre à connaître les gens. À voir dans quoi je m’étais fourré encore.

►Justement en parlant de fourrer, je venais de ressentir une sensation, pas très agréable, qu’avais-je encore subi. J’avais uniquement vu un mouchoir commencer à léviter puis il est venu se fourrer dans mon nez. La sensation n’aurait pas été désagréable s’il n’était pas arrivé à soixante-dix kilomètres-heure dans ma narine. Bon l’avantage, c’est qu'au moins je ne saignais plus du tout du nez.

« Ne t'énerve pas Jay', tu lui fais peur, t’es plus enragé qu’un bulldog. Elle a l’air douce et toi, tu l’agresses. Tu ne sais vraiment pas te comporter avec les filles »
Mais, je n’étais pas du tout en train de m’énerver. C’est juste que je ne comprenais pas ce genre de personne. J’avais toujours vécu seul, et c’est une chose sincèrement horrible. J’allais donc remédier à cela en la faisant parler et en devenant potentiellement son ami.

« Bon vu que tu m’as blessé, il va falloir que tu m’accompagnes à l’infirmerie, et puis comme ça, on pourra peut-être voir pour te réanimer, car tu te seras sûrement étouffé d’ici là. » Je la regardais sans rien dire, elle m’avait dévoilé son pouvoir donc la moindres des choses seraient que je lui dévoile le mien. Mais chaque chose en son temps, Attrapant délicatement son bras.

« Je reviens, je vais vérifier que je n’ai pas de traumatisme crânien après cette attaque fourbe sur ma personne surtout que ce mouchoir doit presque monter jusqu’à mon cerveau… »

►Cependant, personne ne pouvait savoir ce qui allait se passer sur le chemin de l’infirmerie…


Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mer 17 Avr - 16:40



« Fait attention, tu vas t’étouffer, tu sais, on peut manger en croquant des morceaux de la nourriture, on n’est pas obligé de tout gober d’un coup, ça ne disparaît pas. Sauf si quelqu’un te le pique, mais on est tout gentil ici »

Il a raison, l'bougre. Mais au final, y'a pas vraiment moyen de faire autrement. Mâcher petit à petit pour réduire cet éclair (délicieux soit dit en passant) en purée afin qu'il glisse tout seul jusqu'au gosier. L'important, là, maintenant, c'est de ne pas avaler de travers (pour éviter de tousser et de tout recracher sur ce pauvre garçon) et de ne pas baver. Il faut respirer et se concentrer !
On peut dire qu'à partir de là, dans sa tête, Dino était entièrement focus sur cette mission. Pas tousser. Pas baver. Pas tousser. Pas baver. Pas tousser. Pas baver. Pas tousser. Pas bav... bref. Pour si peu, elle ne faisait absolument plus attention à ce qu'il se passait autour. Tête d'ananas était toujours là, à papoter tantôt à Dino, tantôt à d'autres gens, tantôt... à personne. Peut-être qu'il se parlait à lui-même en fait ? Qu'est-ce qu'elle en savait la tête de lavande, puisque de toute façon, elle était concentrée sur une autre affaire.

Le seul truc un peu perturbant, c'est ce moment où il saisit le bras de Dino. Si elle avait passé l'après-midi au soleil et qu'elle avait sa veste, elle pouvait quand même sentir la chaleur de la main du garçon. Jouer au basket, ça doit chauffer encore plus que le soleil. Est-ce que quelqu'un peu survivre au soleil chez nous ? Un regard sur son bras, puis elle secoua la tête en la redressant pour se débarrasser de ses cheveux devant les yeux et observer les dégâts qu'elle avait causé. Effectivement, monsieur avait peut-être besoin de vérifier si tout allait bien pour son nez, car ce dernier semblait un peu gonflé...

Alors docilement, Dino se leva pour le suivre. Voire même, elle ne mit pas longtemps à inverser les rôles, saisir son bras à lui pour le forcer à marcher plus vite jusqu'à l'infirmerie. Le docteur Wright ferait sans doute des merveilles, mais il y avait des rumeurs sur le fait qu'il faisait des expériences bizarres et qu'il aurait un lapin luminescent dans son laboratoire secret dans une grotte de l'île. En ayant oublié de mâcher, encore, Dino avançait à grands pas : il n'y avait pas ne minute à perdre !
Oh, pour les affaires de Dino, il n'y avait pas à s'inquiéter ! Non, non, elles volaient juste derrière, à la file indienne. Tchou tchouuuuu. Il est probable que les gens trouvent quand même ça un peu étrange... un livre, une boîte de pâtisserie, et un sac à dos qui poursuivent deux élèves au sein de la Tandem Academy. Quoi que. Sans doute pas finalement.

Le bâtiment où se trouvait l'infirmerie n'était plus très loin à présent. Et Dino commençait à se poser une question plus souvent que les autres : comment il s'appelle ? Elle est là, elle lui a jeté un ballon dessus, fourré un mouchoir dans le nez, elle le traîne pas le bras, elle lui montre son pouvoir, mais c'est qui ? Elle ne connait rien de ce gars et elle a eu plus d'actions avec lui qu'elle n'en avait avec sa colloc' de chambre de l'internat. Ce serait bien de savoir son prénom. Même si on l'oublie après. Ou même si on ne le recroise plus. c'est bien de savoir les choses. Quel mal pourrait-il avoir à apprendre des choses ? Par forcément un prénom, hein. Mais de manière générale. Apprendre des choses, c'est plutôt intéressant non ? Et du coup, combien existe-t-il de variété de palmiers dans le monde ?!

Au final, elle s'arrêta net et se retourna brusquement vers sa victime. Elle mâcha vite et avala d'une traite ce qui restait de sa pâtisserie. La bouteille d'eau de son sac vint rapidement à sa bouche, histoire de se désaltérer un coup (ça donne soif les gâteaux). Et enfin... hallellujah, elle parla...

- D.. DINO !

Puis reprit le bras du garçon, se retourna et reprit le chemin de la salle de soins. Ecoutez... Moi je trouve ça pas mal, elle s'est présentée quand même. Il y a un certain progrès. Après, est-ce que c'est compréhensible de tous, ce sujet est encore à débattre.

Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Van Astrea
Jayden Van Astrea
Messages : 28
Date d'inscription : 05/04/2019
Age : 23
Localisation : POWERLAND
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mer 17 Avr - 23:51



►Elle avait enfin décidé à se lever. Après quelques instants d'attente où elle avait dû réfléchir au fait que je lui avais agrippé le bras, après tout, elle avait l'air dans son monde. D'ailleurs, je me demande bien à quoi il ressemble à son monde. Est-ce que tout le monde est comme moi à penser que l'humanité est pourrie jusqu'à la moelle en passant même par ceux qui ont des pouvoirs ? Après tout j'ai moi-même causé des catastrophes quand j'étais encore dans le monde normal. Et ici, il y avait potentiellement des centaines voire des milliers de personnes aussi dangereuses voire plus que moi.

►Sans que je m'en rende compte, les rôles furent vite inversés, cette fois, c'était sa main rafraîchissante contre ma peau brûlante à cause du sport, une légère brise se leva pour nous pousser à aller plus vite vers notre objectif, bien que je n'aie aucune idée de la vraie utilité de cette promenade. J'avais juste balancé ça comme prétexte pour la connaître un peu mieux et lui parler seul à seul afin de voir si elle allait être toujours aussi muette. Surtout, que l'infirmier n'était pas vraiment une référence vu qu'il avait la fâcheuse habitude de se servir des élèves comme d'un sujet d'expérience. Un léger soupir d'amusement s'échappa d'entre mes lèvres devant l'ironie de la situation. Mon visage se tourna légèrement, car j'avais l'impression d'être bizarrement suivi.

►Comment j'ai dû me retenir de rire en voyant un livre, un sac et une boîte de pâtisserie nous suivre à la trace. C'est une chose techniquement parfaitement normale, mais quand ça nous arrive, sincèrement, on n'est jamais préparé à voir les pouvoirs autres. J'étais donc décidé, car c'est tout naturel, à lui montrer mon pouvoir étant donné qu'elle m'avait montré le sien sans aucune gêne.

►Elle était toujours aussi silencieuse, marchant juste d'un pas rapide vers l'infirmerie et sans me prévenir (je commence à m'y habituer.) elle se stoppa sur place, se retournant vers moi. Elle n'avait pas encore fini de manger sa pâtisserie, mais elle s'activa à cette tache avant de boire un grand coup dans une bouteille en lévitation. Vachement pratique ce pouvoir tout de même. Puis à ma plus grande surprise, elle articula quelque chose.


« D.. DINO »



►Dino ? Dinosaure ? C'est un plat . Une pâtisserie ? Quelque chose dont elle a envie . Je dîne au . Réfléchis Jay', tu es un homme avec un cerveau ce qui est rare. Que pourrait-elle me vouloir me dire. Puis après quelques instants de réflexion ça venait de faire tilt dans ma tête. C'était son… Whoooa s'était reparti pour un rythme intensif vers l'infirmerie. Elle venait de me dire son prénom, du moins il me semble. Plusieurs choses étaient en train de se bousculer dans ma tête. Pourquoi était-elle aussi timide ? Avait-elle ses pouvoirs depuis toute petite ? Suis-je la seule personne de l'univers à connaître son prénom ?

« Dino... C'est plutôt joli et original. Moi s'est Jayden. Heureux de faire ta connaissance. J'espère que c'est réciproque. »

►Je voyais enfin la porte de l'infirmerie, cependant l'infirmier n'avait pas l'air d'être présent, enfin ce n'était pas une chose grave. Les premiers soins n'étaient pas compliqués à administrer. La porte était cependant ouverte, rentrant dans le bâtiment sans un mot ayant repris le leadership de notre petit train.

« Bon et bien, vu que tu m'as montré ton pouvoir, et que je connais ton prénom, j'estime logique de te montrer le mien, mais à vrai dire, tu vas plus devoir le ressentir que le voir. Si je le rends visible, ça va causer des dommages et je hais ça. »
À ces mots, bien qu'on soit en intérieur, une brise légère se leva pour nous rafraîchir après la marche forcée que l'on venait de faire, m'amusant à faire s'envoler les feuilles et autres objet léger présent dans la pièce

« Au final nos pouvoirs sont assez similaires, c'est assez marrant, je contrôle le vent. Bon regarde si y a de quoi nous soigner, et toi, je vais voir si le ballon ne t'a pas blessé. Tu es tête en l'air et il est tout de même assez gonflé » une nouvelle brise venant écarter ses cheveux doucement pour observer l'endroit présumé où elle avait été heurté par le ballon.

« Et t'inquiète, tu peux parler, je ne te mangerais pas et tout restera ici. Secret médical non ? »


Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Jeu 18 Avr - 15:36


Jayden. Jayden. Jayden. Jayden. Jayden. C'est bon, c'est enregistré ? Bien bien.

Tiens ? L'infirmier n'était pas là. C'était bien le moment de s'absenter ! Dino tapota du pied, agacée, tandis que Jayden fit le premier pas pour entrer tout de même dans la salle afin de faire les choses soi-même. Enfin non. Même pas. Avant toute chose, il fit une petite démonstration de son pouvoir. Tête d'ananas contrôlait donc le vent... Ca devait être tellement chouette ! Sur le coup, la jeune fille eut une réaction digne d'une enfant d'un an que l'on emmène à DisneyLand : des yeux brillants, la bouche entrouverte, à regarder autour d'elle la belle magie du moment. Puis il fallut reprendre cette activité de soin.

- Bon regarde si y a de quoi nous soigner, et toi, je vais voir si le ballon ne t'a pas blessé. [...] Alors. Je dois avouer qu Dino a bien réfléchis sur cette phrase. "Regarde si il y a de quoi nous soigner", okay ça c'est facile. "et toi" et toi ? Et toi quoi ? Il était un peu bizarre ce "et toi" en milieu de phrase quand même. Mais au final, sa mission n'était que la première partie de la phrase car il avait poursuivit en disant "je" donc ça ne la concernait plus. Un petit courant d'air tout doux vint écarter les cheveux lilas de Dino et le blond s'approcha pour observer sa tête.
Mais alors du coup... je dois chercher ? Ou je ne dois pas bouger pour que tu puisses regarder si j'ai un bobo ? En vrai j'ai pas mal. Enfin j'ai mal à la tête mais c'est sans doute une insolation plutôt qu'un coup de ballon. le ballon ne m'a pas touché en plus. Il m'a touché ? Non, je l'ai arrêté avant. Pourquoi tu me fixes du coup ? Hein ? Je fais quoi ? Je cherche ? Ou je reste là ? Non, je peux pas rester là à rien faire pendant que tu me regardes. Excuse-moi, je vais... me... déplacer...

Et tout doucement, ses yeux fixés sur ceux de Jayden, Dino se décala comme un chat... ou comme un caméléon ? Vous savez, cet espèce de mouvement au ralenti. C'est une technique de chasse non ? Quand les chats chassent, ils font ça aussi. On pose un coussinet après l'autre et on se déplace en silence. Go go go soldat Jurassic ! Pour essayer d'aller trouver une pommade pour le nez de monsieur.
Et dans cette même discrétion, c'est un petit chuchotement pour dire un vague "d'accord" qu'émit la demoiselle. Et elle continua sur sa lancer, sans oser cligner des yeux et lâcher le garçon du regard. Elle cherchait à tâtons cette fichue crème. Si elle savait où elle était, elle n'aurait pas à bouger et pourrait la sortir par télékinésie. Mais non ! La scène ressemblait à un duel entre un cobra et une mangouste, au milieu du désert. Est-ce que je fais beaucoup de références animalières ? En même temps, il n'y a pas meilleur exemple que les animaux pour décrire les actions naturelles (ou un peu étranges) des différents instincts de survie. Après, il n'y avait pas vraiment de danger de mort, certes. Mais cette incapable et asociale de Dino n'avait pas l'habitude d'avoir des contacts en dehors des cours et de grandes discussions. En là, ça restait très limité. Mais ça avait toujours été ainsi donc ce n'est pas comme si elle s'en rendait vraiment compte ou comme si ça la dérangeait.

Elle n'avait toujours pas cligné des yeux qu'elle mis la main sur un tube. Il vola dans son champ de vision et une milliseconde lui suffit pour lire ce qu'elle voulait. Elle revint tout doucement, le regard toujours fixe. Le bouchon de la crème s'envola. La jeune fille dû saisir le tube, car elle avait encore du mal à exercer des pressions sur les objets pour les compresser, les dilater, les faire exploser... bref, du coup, elle devait faire ça manuellement. Elle prit donc un peu de pommade sur le  bout de son doigt et vint l'appliquer (doucement cette fois-ci, pas comme cette histoire de mouchoir) sur le nez de son camarade. C'est seulement lorsqu'elle posa son doigt sur le nez que ses yeux se baissèrent pour qu'elle puisse regarder ce qu'elle faisait, afin de ne pas en mettre dans les yeux de Jayden. On sait jamais, hein.
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Van Astrea
Jayden Van Astrea
Messages : 28
Date d'inscription : 05/04/2019
Age : 23
Localisation : POWERLAND
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Ven 19 Avr - 1:29



►Un long soupir de soulagement s'échappa de mes lèvres, après une vague observation, bien que le ballon l'air frappé trois fois avec plus ou moins de violence, la jeune demoiselle n'ait aucune blessure hormis une petite blessure que même le fameux bisou magique pouvait soigner. Un léger sourire se dessina sur mes lèvres en la voyant sourire et écarquiller les yeux d'émerveillement face à mon pouvoir. Au fond ça me faisait extrêmement plaisir, car depuis la catastrophe qui avait emporté mon défunt frère et… la seule personne au monde qui m'avait accepté comme j'étais et que j'avais aimé. Déjà, tant d'années s'étaient écoulé depuis, et pourtant j'avais encore peur. J'avais appris à le maîtriser à pouvoir jouer avec comme je le faisais actuellement. Je voulais découvrir les limites de mon pouvoir, mais cette peur incessante qui me prenait le ventre dès que je levais une brise, une peur, que justement avec un mauvais contrôle, elle brise tout ce à quoi je pouvais tenir.

►Enfin, pourtant, j'étais là devant une parfaite inconnue à faire voler tous les objets autour de moi d'un petit coup de vent, juste pour la voir émerveillée. C'était un moment extrêmement plaisant à vivre. Puis tout à coup sans que je ne le remarque vraiment, elle commençait à lentement disparaître de mon champ de vision. Elle bougeait lentement comme le ferait un endormi. Un caméléon qui justement possède son nom de par sa lenteur à bouger. Son regard lui était fixe et grand ouvert, ce qu'il fixait, c'était moi. « D'accord » de nouveaux mots venaient de sortir de sa bouche, ce qui était chose rare. Si elle voulait faire une bataille de regard, elle allait être servie ! En effet, mon contrôle du vent me permettait de ne pas me faire assécher les yeux et donc de tenir deux fois plus longtemps qu'une personne lambda sans cligner des yeux, voire même d'être capable de les maintenir ouvert à vie !

►Le plus dur était donc de ne pas exploser de rire face à la situation. Une jeune fille muette qui se déplace lentement sans rien dire et cherchant quelques choses du bout des doigts, comme une arme pour se défendre. Peut-être voulait-elle vraiment se défendre d'ailleurs. Ces grands yeux étaient peut-être remplis de peur et non de joie comme je l'avais supposé. Le doute commençait lentement à s'installer en moi jusqu'à qu'elle s'arrête. J'étais prêt à riposter en cas d'attaque, mais il n'en fut pas le cas. À la place un tube de pommade s'éleva tout doucement dans les airs devant mes yeux. Qui d'ailleurs soutenait toujours son regard.

►Puis quelque chose d'étonnant se produisit. Un contact humain entre moi et autant le dire, cette personne qui agissait comme un nouveau-né qui découvre le monde. Dénué de paroles, essayant de tout découvrir lentement, en étant parfois brutal comme quand elle m'avait enfoncé son mouchoir jusqu'au cerveau. Cependant, c'est un geste doux qui venait appliquer de la pommade sur mon nez. Ses doigts étaient froids, logiques en même temps, ils sont enduits de pommade, pourtant ce geste était réconfortant, mon nez était refroidi certes, mais tout e reste de mon corps lui ressentait une chaleur de bien-être. Et sans m'en rendre compte, une chose était en train de se passer dans ma tête. Un déclic, il prenait tout son temps pour se manifester. Une sensation que peu de personnes au monde ressentent.

« Tu as perdu ! » La sensation d'avoir gagné ce foutu combat de regard. Elle avait enfin baissé les yeux après plusieurs minutes d'attente. La victoire était mienne. Elle ne pouvait pas contester ma supériorité oculaire. Mais à quoi tu joues Jay' arrête de faire l'enfant et comportes-toi comme un adulte un peu. Elle s'occupe gentiment de toi et tu penses encore à jouer ! Dis comme ça cette phrase peut avoir un mauvais sens. Ahem…

►Que faire pour la suite des événements, je n'en avais aucune idée moi, à part être un mec lambda qui fait du sport pour oublier son passé, je ne sers à rien moi. Cette fois, c'était moi le muet ne sachant que dire. Son doigt était en train de me chatouiller le nez, si je laissais éclater mon rire, j'allais encore prendre cher.

« Tu sais quoi, vu qu'on est seul tous les deux et que l'on doit attendre le retour de l'infirmier, on va apprendre à se connaître un peu, enfin, on va essayer. De toute façon, je pense qu'il ne va pas tarder à arriver. Mais tu es quelqu'un d’intrigant. Je ne sais pas comment fonctionne ton cerveau par contre. Tu me perturbes légèrement, mais c'est ça qui fait que j'ai envie de te connaître. Alors je pense que ça ne va pas être facile pour toi donc si tu as des questions écrit les ! »


►Était-ce suffisant pour la motiver et la mettre en confiance ? Je n'en avais absolument aucune idée. Puis d'un coup, un bruit se fit entendre. « CLAC » mon regard se posa sur la porte qui venait d'être claquée puis le bruit de la serrure s'ensuivi peu après . Les stores commencèrent à se baisser, diminuant au fur et à mesure la luminosité. Nous étions enfermés dans l'infirmerie…

« Dino … ? Je crois que… L'infirmier ne compte pas revenir de sitôt en fait ... »


Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Sam 20 Avr - 17:14

« Tu as perdu ! » La seule réaction de Dino à ces paroles fut un air renfrogné, mais concentré. Ce serait dommage de lui mettre un doigt dans le nez.

« Tu sais quoi, vu qu'on est seul tous les deux et que l'on doit attendre le retour de l'infirmier, on va apprendre à se connaître un peu, enfin, on va essayer. De toute façon, je pense qu'il ne va pas tarder à arriver. Mais tu es quelqu'un d’intrigant. Je ne sais pas comment fonctionne ton cerveau par contre. Tu me perturbes légèrement, mais c'est ça qui fait que j'ai envie de te connaître. Alors je pense que ça ne va pas être facile pour toi donc si tu as des questions écrit les ! »

Ne pas mettre de doigt dans le nez. Ne pas mettre de doigt dans le nez. Ne pas mettre de doigt dans le nez. Ne pas mettre de doigt dans le nez. Mais en dehors de ça (et en dehors du nez) Dino ne comprenait pas trop pourquoi elle était quelqu'un d'intrigant. Elle a toujours pensé qu'elle tait une personne très simple. C'est vrai quoi. Même si elle faisait attention aux vêtements qu'elle portait, par exemple, elle choisissait tout de même des fringues plutôt simple, sans trop de fioritures. Sa chambre n'était pas bariolées de posters et de photos de fond en comble, juste une photo d'elle et de ses parents et quelques paysages qu'elle aimait bien (qu'elle changeait de temps en temps d'ailleurs car il y a tellement de lieux merveilleux sur cette petite planète) et aussi son petit pot dans lequel elle laissait parfois une fleur ou deux qu'elle avait cueillis ou qu'elle avait acheté chez le fleuriste. Ou alors... est-ce qu'il voulait dire qu'il la trouvait bizarre ?

- Je... je suis normale...

BIM. Sujet, verbe, complément. Magnifique. Et elle se défend en plus. C'est bien ma Dino, te laisse pas faire par cette tête ébouriffée. Aurait-elle évoluer ?.. Au vu du temps qu'elle met à poser cette crème, peut-être pas. La porte a eu le temps d’être fermée à clé de l'extérieur. C'est lorsque les lumières ce sont éteintes que la demoiselle a arrêté d'étaler de la crème (ça faisait sans doute un moment que c'était devenu inutile mais on sait jamais). Elle n'avait pas peur du noir. Ni d'être enfermée. Par contre... être enfermée dans le noir... seule... avec un garçon... c'est à dire que Dino est une adulte quand même. Evidemment qu'elle sait des choses sur la vie, et tout le toutim. Du coup. C'est une panique interne qui s'empara de l'étudiante.

Oh mon dieu. On est enfermé. On voit rien en plus. RIEN. Si ? On s'habitue un peuu au noir mais on voit quand même très mal. Et j'ai toujours mon doigt sur son nez. On est seul. Ca craaaaaaaint. Ah non. Mais je fais quoi ? Reste calme. Oui c'est ça. Du calme. Et. Un peu d'espace. On sait jamais. On l'connait pas c'garçon.

Et alors elle recula dans la pénombre. Sauf que dans le noir on voit rien. Alors évidemment qu'elle s'est prit les pieds dans quelques choses, qu'un coin de table lui est rentré dans la cuisse et qu'elle a fini par s'étaler par terre dans un fracas énorme. Elle pouvait pas tout faire bien non plus. Elle pouvait pas sortir une belle phrase et ne pas faire de gaffe derrière. C'aurait été trop beau. Pour se débarrasser de ce qui traînait sur elle, Dino utilisa son pouvoir. Donc pour ne pas aider, deux trois objets volèrent dans le noir. En espérant que Jayden esquive !
Gênée, elle ne savait plus trop où se mettre (de toute façon, dans le noir ça changerait pas grand chose) pour se cacher. Elle lâcha un "désolée", ne sachant trop que faire dans ce genre de situation et décida de rester assise par terre afin d'éviter de détruire l'infirmerie en tombant encore ou en jetant tout dans tous les sens. Elle risquerait de réellement blesser quelqu'un. Enfin, le seul quelqu'un présent c'était ce basketeur pas très doué. Mais quand même.
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Van Astrea
Jayden Van Astrea
Messages : 28
Date d'inscription : 05/04/2019
Age : 23
Localisation : POWERLAND
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Jeu 25 Avr - 13:29



►Tellement de concentration pour une bouille aussi mignonne, je ne savais pas quoi penser d’elle. Elle était douce – Ouais bon pas tout le temps elle m’a quand même explosé le nez et transpercé le cerveau avec un mouchoir… – Elle avait l’air imperturbable. Concentré sur ce qu’elle était en train de faire comme si cette tâche – qui je le rappelle et de me mettre de la pommade sur le nez – était capitale. Soyons bien clair, cette fille était fascinante dans un certain sens et pourtant elle était simple dans un autre. Habillée simplement, elle était timide et ne s’ouvrait pas aux autres, la preuve étant qu’elle ouvrait rarement la bouche pour en faire sortir un son. Cependant chacun à sa façon d’être.

►Moi par exemple, je ne m’attache plus aux gens de peur de les blesser même si je sais que je maîtrise beaucoup mieux mon pouvoir qu’avant. Mes amis ne sont pas vraiment des amis. Juste des mirages qui me permettent de me fondre dans la masse sociale. Après tout à quoi ça sert d’inquiéter les gens ? Chacun érige une barrière au-dessus de son esprit. Elle est juste composée différemment pour chaque être de cette planète. Alors dis-moi ton secret. Pourquoi as-tu érigé cette barrière de timidité qui t’empêche de parler ? Étonnement, je veux tout savoir de toi. Tu es comme moi sauf que tu n’as pas de rideau pour cacher ton vrai toi.

« Je... je suis normale... »

►Pourquoi elle me sortait ça d’un coup ? Je n'ai jamais dit le contraire mademoiselle. Elle l'a mal compris peut-être . Sapristi saucisse. Il faut que je rectifie le coup, ce n’est clairement pas ce que je voulais dire, en aucun cas, je la trouve bizarre ou louche ! Et puis rappelons, que dans la situation, c’est plutôt moi l’homme louche. J’ai comme par hasard prit un ballon en pleine tête de la part d’une fille alors que mon pouvoir me permettait d’aisément l’esquiver. Pour qu’elle finisse par me tripoter le nez avec une substance blanche avant d’être enfermé dans le noir complet seul avec elle sans rien pour m’empêcher de… Lui PARLER. Vous avez pensé quoi bande d’enfoirés .! Je ne suis pas un détraqué et encore moins un pervers sexuel ! JE SUIS UN HOMME INNOCENT ! Aucune pensée impure n’habite mon corps. Même si elle est mignonne et jolie. La preuve, elle est encore habillée. Alors ce n’est pas parce que je dis encore que j’ai dans le projet de la déshabiller, je vous vois venir.

« Je ne disais pas que tu es bizarre. Et puis personne n’est normal, on a tous quelque chose qui nous rend spéciale. Mais je voulais surtout dire par là que tu m’attires énormément… »


►BIIIIIIIIIIIIIIP ! ON NE DIT PAS À UNE FILLE QU’ELLE NOUS ATTIRE COINCE DANS LE NOIR ! C’est une erreur du niveau fléau planétaire Jayden ! Ce n’est pas ce que je voulais dire ! Enfin, si elle est mignonne, mais ! Arrêtez d’embrouiller mon esprit, je la connais à peine ! Faut que je rattrape ça elle va croire que je vais lui faire des choses bizarres. « Je me suis mal formulé, je voulais dire que tu m’intéresses beaucoup… » BIIIIIIIIP numéro 2 ! C’est PIRE ! Je m’embrouille, je ne sais plus quoi faire et elle, c’est quoi sa réaction . Elle recule . JE LE SAVAIS, ELLE CROIT QUE JE VAIS L’AGRESSER ! Puis là, c’est le drame. Tout s’est enchaîné très vite. Elle s’est pris un coin de table et elle est tombé par terre dans un énorme fracas. Tout ça sans que je ne comprenne rien parce qu’il faisait aussi noir que dans le cul d’un chameau. Puis soudain l’air m’alerta, un peu tard, mais bon. Un Objet vola jusque dans mes joyeuses, fort heureusement, un réflexe avait provoqué une bourrasque stoppant l’objet à quelques centimètres de mes boules de noëls. Visiblement, la chance n'était avec moi aucun objet ne heurta ma jolie peau.

►– Sincèrement on me le dit souvent mais j’ouvre trop vite ma gueule et le karma à tendance à me punir – Karma is a bitch bro’. Mon pied écrasa le tube de pommade tombé par terre en rependant un peu partout dans l’infirmerie. Puis mon pied se décala sur le bouchon, vous savez la partie ronde et qui du coup incite votre pied à se dérober lentement sans que vous puissiez rien faire. Mon corps bascula en avant sans que je ne le contrôle. Mes bras se placèrent tendus en avant pour amortir la chute. Mes deux mains amortirent le choc, se posant chacune d’un côté de la tête de Dino, laissant mon visage à quelques centimètres du sien.

►Mon cœur s’accéléra d’un coup, mes yeux dans les siens, fort heureusement elle ne pouvait probablement pas me voir rougir. En revanche, c’était la fin de mon existence. J’allais définitivement être pris pour un agresseur sexuel....


Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Sam 27 Avr - 17:32

Dino comprit que son camarade avait autant de problème qu'elle dans le noir. Mais justement, ne voyant pas grand chose, elle ne pouvait pas utiliser son pouvoir efficacement pour tenter de l'aider : elle risquerait plus de le blesser qu'autre chose.
Etant donné qu'elle était assise, Jayden avait eu le temps de la percuter en pleine tête, la faisant ainsi basculer avec lui, avant que ses mains ne touchent le sol. L'air de rien, c'était un sacré choc. Est-ce que c'était un coup de boule punitif ? Lui, parce qu'il a dit des choses bizarres, elle parce qu'elle s'est éloignée comme s'il avait la gale ? En tout cas, il était certain qu'ils allaient tous les deux avoir une belle bosse !

Pour le coup (aussi bien littéralement que physiquement...) Dino avait arrêté de penser. Pendant quelques éternelles secondes, elle ne pensait à rien. C'était un silence radio entre elle et elle. Il n'y avait plus de communication entre son cerveau et elle. Elle n'était pas assommée. Elle était consciente. Les yeux ouverts. A regarder dans le noir, voyant tout ce qui se passait sans réellement voir pour autant.
C'était un moment assez étrange. La demoiselle aux cheveux lavandes était tellement paniquée qu'elle était incapable de faire quoi que ce soit, et étonnement, elle se sentait tout à fait calme et bien installée (si on enlève cette chose non identifiée qui était coincée sous son dos). Elle avait chaud. Elle ne savait pas exactement à quelle distance se trouvait le garçon, mais elle supposait que c’était lui qui dégageait cette chaleur.
Les mots qui arrivaient à se glisser dans la tête de Dino étaient contradictoire les uns envers les autres. Effrayant, réconfortant. Danger, sécurité. Pervers, maladroit. Dérangeant, agréable. S'éloigner, être plus proche. Etre violente, être douce. Une farandole d'opposés dans le genre.

En vrai. Dino savait que rien de ce qui était arrivé n'avait été fait exprès. Alors elle décida de faire de son mieux pour ne pas être violente envers son camarade. Après tout, il avait essayé de la défendre d'un ballon, il l'avait emmené à l'infirmerie, il lui avait parlé.
Alors elle se redressa un peu jusqu'à sentir le souffle du garçon contre sa joue, afin de le localiser plus précisément. Elle saisit son t-shirt (et probablement un peu de peau, pardon Jayden) et ainsi elle activa son pouvoir pour faire léviter le blondinet dans le but de le remettre debout en même temps qu'elle. Faire de la télékinésie en ayant un contact physique, c'est un peu ridicule.


Comment un si court instant peut-il paraître si long ? Comme lorsque l'on s'allonge dans l'herbe et qu'on regarde les nuages glisser sur le fond bleu du ciel. On les observe innocemment sans avoir aucune notion du temps qui passe. C'est passionnant. Quand on les regarde, on a le sentiment que le temps ralentis, et lorsque l'on a terminé, on se rend compte que finalement, il n'y a pas tant de secondes qui se sont écoulés.


Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Van Astrea
Jayden Van Astrea
Messages : 28
Date d'inscription : 05/04/2019
Age : 23
Localisation : POWERLAND
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Lun 29 Avr - 0:30



►Je pouvais sentir la chaleur de son souffle se dégageant dans l'air. C'était doux, une chaleur agréable réchauffant lentement l'espace nous entourant vu l'air frais régnant dans l'infirmerie. J'étais rouge à n'en plus pouvoir, cela faisait bien trop de temps que je n'avais pas été aussi proche d'une fille et je ne savais pas trop comment bouger. J'avais peur de la blesser ou de la gênée ou pire de faire un geste bien trop déplacé a ce stade de relation avec une personne. J'étais perdu dans mes pensées sans vraiment savoir quoi en faire justement de ces pensées. Va-t-elle m'envoyer valser d'un coup de télékinésie, allais-je mourir ce soir avec ma tignasse de lion ? Comment se sentait-elle ? En sachant qu'elle n'était pas du tout à l'aise avec les gens. Tant de questions tourmentant mon esprit et pourtant mon corps était reposé, apaisé par sa présence si proche comme si je pouvais soulever une montagne avec le petit doigt.

►Une petite sensation de pinçage me fit revenir à la réalité, elle venait de saisir mon t-shirt avec sa délicatesse légendaire, mais pour le coup ça me faisait plus rire qu'autre chose. Elle avait chopé un peu de ma peau avec le bout de tissu sans le faire exprès. En même temps dans le noir complet ce n'est pas facile de bien viser donc je ne pouvais pas la blâmer. Pareillement, je n'avais pas pu l'esquiver et lui était tombé dessus, ce n'était donc qu'une bonne vengeance puis mon corps se mit à léviter dans les airs. C'était une sensation vachement cool de pouvoir voler même si ce n'était l'espace que de quelques secondes, me retrouvant debout sur mes pieds devant elle, comme s'il ne s'était rien passé. Pourtant, les sensations étaient là. La chaleur dans mes joues, le cœur qui bat à deux cents à l'heure, le bordel monstre dans l'infirmerie, la sensation de son souffle sur ma peau, tant de choses qui font que ce moment reste gravé dans mon esprit alors que j'essaie de m'en défaire pour trouver un moyen de sortir d'ici.

►Mais au final pourquoi sortir d'ici ? C'était une bonne occasion de la connaître et c'était mon but à la base, mais là, je ne savais plus quoi dire. J'étais embrouillé, moi l'homme pourtant plein d'assurance en qui tout le monde a confiance. Que dire, que faire . Elle avait l'air un peu dans la lune elle aussi. Je m'approchais doucement d'elle scannant le sol du bout du pied jusqu'à heurter délicatement le sien.

« Je ne t'ai pas fait mal en tombant, j'espère, tu ne t'es pas fait mal non plus j'espère, je sais qu'on est à l'infirmerie, mais je m'en voudrai si tu te blesses »


►Je gardais tout de même des distances de sécurité pour ne pas reproduire la même scène que tout à l'heure même si j'avais envie de me rapprocher de nouveau pour sentir ce sentiment de confort et de sérénité à nouveau. Cette douce chaleur, semblable à une brise d'été chaud, mais qui te rafraîchis tout de même pour te faire le plus grand bien. Cependant, il fallait réfléchir à un moyen de sortir d'ici. Un vent violent aurait pu faire l'affaire, mais j'avais toujours peur d'utiliser mon pouvoir en présence de quelqu'un. Ma maîtrise était bien plus élevée qu'à l'époque, mais ce traumatisme ne voulait pas s'effacer de ma mémoire malgré tous mes efforts.

►Mon cerveau bien que perturber par la personne me faisant face était en train de tourner à plein régime puis un léger sourire s'illumina sur mon visage. Ce n'est pas vraiment la chose le plus classe du monde, mais bon, fallait faire avec. Après tout, j'avais un passé de délinquant derrière moi et j'avais appris quelque chose de magique s’appelant crocheter des serrures.

►Une petite brise emplit la pièce, histoire de réveiller ma partenaire qui était encore dans son petit monde. Je m'étais habitué au noir maintenant, si bien que je pouvais discerner son corps dans le noir, immobile comme figé dans le temps, l'observant sans rien dire. Au milieu de ce silence, on pouvait entendre le tic-tac de l'horloge décompté les secondes alors que je m'étais perdu dans ces yeux, revenant à la réalité quand l'horloge s'excita pour signaler une nouvelle heure.


« Tu as une épingle à cheveux, Dino ? »
Il était temps de crocheter la serrure !


Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Lun 29 Avr - 15:29



« Je ne t'ai pas fait mal en tombant, j'espère, tu ne t'es pas fait mal non plus j'espère, je sais qu'on est à l'infirmerie, mais je m'en voudrai si tu te blesses

- Je.. vais bien.  »

OH. Une réponse instantanée ! On applaudit s'il vous plait ? Finalement, Dino n'est peut-être pas une cause perdue et pourra peut-être un jour parler normalement.

Ceci dit, elle n'avait toujours pas lâché Jayden, ni réveillé son petit cerveau et ce malgré le petit courant d'air offert par son camarade. Disons que tout ça c'était tout nouveau pour la jeune fille. Assimiler ces sensations, ces émotions, comprendre pourquoi, trouver une raison, une solution peut-être ? Pourquoi était-elle bien alors que cette situation était en vrai tout à fait effrayante si ce n'est malsaine.

A force d'être dans le noir, il est vrai que l'on s'accoutume de la luminosité et que l'on distingue un peu mieux les choses au fur et à mesure. Alors Dino pouvait distinguer la silhouette en face d'elle. Les yeux qui la fixaient. Mais elle ne pouvait pas voir les expressions qu'il pouvait y avoir sur ce visage penché sur elle.
A quoi il pense ? Est-ce qu'il trouve aussi que c'est bizarre ? Ou est-ce qu'il connait ça ? Peut-être qu'il pourrait m'expliquer. Mais comment expliquer ça ? Est-ce que c'est un secret de son don ? Ou est-ce que quelqu'un joue des tours derrière la porte ? Je le tiens, mais il ne me fait pas le lâcher. Pourquoi ? Pourquoi je le lâche pas ? Il faudrait. Bouge. Bouge-toi ma fille. Réveille-toi.

« Tu as une épingle à cheveux, Dino ? »


Il en a d'autres des questions comme ça ? Dino a pleins de choses (notamment des pâtisseries en général), mais avec ses cheveux devant les yeux, croit-il vraiment qu'elle ait une épingle à cheveux ?! Alors évidemment qu'elle fait un "non" de la tête. Mais elle se réveille enfin petit à petit. Depuis combien de temps étaient-ils enfermés dans cette infirmerie ? Il finirait bien par faire nuit s'ils ne sortaient pas rapidement. Mais.
Question... le directeur a-t-il construit une école pouvant résister aux dons de chacun de ses élèves ?

- Hrrm!


Dino fronça les sourcils. Il était temps d'agir, Jayden avait raison ! Alors elle lâcha son t-shirt pour venir prendre son poignet. Elle le tira un peu vers elle, puis fit une petite manœuvre pour qu'il soit placé derrière elle. En position de combat, soldat T-Rex !
Si elle n'avait pas l'habitude d'utiliser son pouvoir dans le noir, elle s’entraînait beaucoup à essayer de contrôler des choses hors de sa vue. Donc au final, ce n'était sans doute pas très différent. Mais avec sa vision nocturne un peu plus efficace, elle pouvait presque faire comme si tout était normal. Du coup, autant dire que tout ce qui pouvait lui passer sous les yeux se fit envoyer violemment contre la porte.

Au départ, c'était assez ridicule. Des stylos. Une boite à mouchoirs. Des flacons de médicaments. Des blocs de feuilles (manquerait plus qu'elle envoie de simples feuilles). Le bruit qu'engendrait l'acharnement de l'élève était infernal. Pire que l'orchestre d'une école primaire. Puis petit à petit, les objets lancés contre la porte prenaient du volume. Des cahiers. Les beaux livres de médecines rangés dans l'étagère. L'étagère. La chaise de bureau... Le bureau. (Docteur Wright, pardonnez-nous).
Puis l'espace devant la porte fut dégagé. Dino avança en trimbalant le blondinet pour voir si la porte avait un peu cédé. Elle essaya d'ouvrir la porte qui, BIZARREMENT, ballottait un peu sur ses gonds. A la tête que fit la jeune fille, on devinait qu'elle n'était pas satisfaite. Alors elle recula un peu avec toujours Jayden dans son dos.
Et là, d'énormes coups frappaient de l'autre côté de la porte. Oui, c'est Dino qui utilisaient les chaises et la table basse de la salle d'attente pour faire exactement la même chose. Elle allait vraiment mettre un bordel sans nom. Mais elle s'en moquait. Elle rangerait après. (sauf la porte)

Enfin, le calme revint. Non pas parce que Dino était épuisée. Non non, allons. Elle possède son pouvoir depuis sa naissance, évidemment qu'elle en possède une très bonne maîtrise et qu'elle a aussi une endurance digne de ce nom. Ca c'était juste un échauffement.
Non, le calme était revenu parce qu'elle avait juste arrêté d'utiliser son pouvoir pour aller de nouveau vérifier la porte. Une main sur la poignée, elle fit bouger la porte. Tic tic tic. La tête de lavande lâcha alors le poignet du blondinet. Deux mains sur la  poignée, elle fit bouger de nouveau la porte. Tic tic tic tic. Si les gonds étaient détendus, ils n'avaient pas cédés pour autant.

- .... GRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !


Elle s'excite soudain sur la poignée en poussant une espèce de grognement ! Est-ce que Dino aurait enfin réveillé le dinosaure en elle ?! INCROYABLE.

Mais en vrai, ça n'a duré que deux secondes. Elle tomba a genoux devant la porte. Puis se retourna vers son ami. (c'est son ami ?) Moitié-boudant et moitié-les larmes aux yeux (entre l'insatisfaction, la peur, la frustration et tout ce qu'il s'est passé avant, difficile de rester calme en même temps.

- C... coincés ?


Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Van Astrea
Jayden Van Astrea
Messages : 28
Date d'inscription : 05/04/2019
Age : 23
Localisation : POWERLAND
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mar 30 Avr - 1:25



►Non mais tu as vu ses cheveux .! Tu es con ou quoi Jayden, ta question n'a absolument aucun sens dans ce plan-là de l'existence. Peut-être que dans un autre univers, dans une autre boucle temporelle, Dino est une infirmière sexy avec les cheveux attachés en chignon, mais dans ce cas, d'une elle aurait la clé, et de deux, tu ne serais pas coincé avec comme un con. Au lieu de ça, bien que le temps avait l'air infini dans cette pièce, dehors lui, il était en train de défiler. L'air se rafraîchissait mon affinité avec le vent me le disait. Bon d'un côté, ce n'était pas une mauvaise chose, après une bonne nuit à être frigorifié et à dormir sur les lits miteux de l'infirmerie quelqu'un viendrait nous ouvrir, mais je n'avais clairement pas la foi d'attendre jusqu'à demain matin surtout pour croiser l'infirmier fou.

►Mon oreille capta un petit bruit. Un bruit de Dino qui se prépare. Un bruit de Dino qui s'énerve. Le rugissement d'un T-Rex prêt à charger sur ce pauvre diplodocus mangeant de l’herbe alors qu'il n'avait rien demandé. Mais c'est l'ordre alimentaire mon pote. Le Dinosaure (probablement le plus mignon du monde) me positionna derrière elle. Elle voulait me protéger de quelque chose. Va-t-elle me faire une démonstration de ses pleins pouvoirs pour faire voler la porte en éclat. Le bruit des objets bougeant sur la table de métal commença à se faire entendre. Puis plusieurs choses commencèrent à voler et à s'écraser contre la porte. Tout ce qui avait le malheur de traîner dans l'infirmerie était en train de venir s’écraser contre cette dernière. Plus que la porte ne souffrait, c'était mes oreilles qui étaient en train de devenir folle. Le boucan provoqué par la percussion de tous les objets inimaginables présents dans la pièce ne faisait pas énormément de dégâts cependant, ils allaient probablement alerter quelqu'un de notre présence en ces lieux.

►Il ne fallut que quelques secondes à Dino pour commencer à envoyer valser des choses bien plus grosses, une chaise de bureau, le bureau tout entier suivant de peu. Tout ça était bien ridicule, car la chose ayant créé cette porte était encore plus grosse. La moustache du directeur. - Oui, on vous le cache, mais c'est un organisme extraterrestre vivant qui contrôle le corps du directeur – sans que je n'aie mon mot à dire, elle me traîna jusqu'à la porte qui quoiqu'elle soit bien endommagée était encore sur pied. Résistante la bougresse. Je pouvais voir la frustration dans les yeux de Dino, visiblement, elle n'aimait pas être impuissante. Me faisant reculer de nouveau elle reproduisit son œuvre, mais dans le sens inverse, en venant faire s’aplatir contre la porte chaise et tout chose se trouvant de l'autre côté. La situation en était presque marrante, mais aussi désespérante, car la porte n'avait toujours pas bougé d'un pouce.

►Je calme se fit entendre, elle avait arrêté de s'épuiser sur la porte pour aller en vérifier la solidité, s'approchant d'un pas déterminé, appuyant sur la poignée à maintes reprises sans pour autant qu'elle ne daigne s'ouvrir. Elle nous narguait, nous empêchant de nous enfuir. Dino continuait de torturer cette poignée pour qu'elle cède, mais rien n'y faisait. Et c'est finalement dans un cri de rage « GRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! » qu'elle commença à s'énerver dessus à ma plus grande surprise.

►Elle était donc capable d'énergie et d'énervement, même si ce fut de courte durée, j'étais admiratif. Ce Pokémon de type dinosaure avait évolué. Elle s'affala finalement à genoux, tournant sa bouille d'ange vers moi. Ce visage, larmoyant, les joue gonflé comme si elle boudait, tellement expressif. Et moi, je suis là debout à attendre que le temps passe pendant qu'elle fournit assez d'effort pour alimenter une centrale nucléaire. Tout ça pourquoi ? Parce que j'ai peur d'utiliser un pouvoir que je connais maintenant par cœur. Je vis avec depuis que je suis né, je me suis entraîné comme un malade pour ne plus perdre le contrôle depuis que je suis ici et pourtant, j'ose dire que j'ai encore peur. « C...... coincés ? » La détresse dans cette question venait de me faire réagir.

►Jayden il était temps d'être un homme un vrai. De mettre tes peurs de côté. De montrer que dans la vie, il ne faut pas se raccrocher au passé et qu'il y a des personnes qui te permettent d'avancer malgré tout les difficultés. Et bizarrement, c'est encore une fille qui m'aide à vaincre mes démons. Mes yeux se fermèrent, il me fallait quelques secondes de réflexion pour savoir quoi faire.

« Oh que non, on ne va pas être coincé. Je vais nous faire sortir d'ici, parce que j'en ai marre d'être effrayé par moi-même. La dernière fois que c'est arrivé mon pouvoir ne voulait même plus se manifester tellement il avait honte de moi. »


►Comme elle l'avait fait quelques instants plutôt, je la plaçais derrière moi. Une première rafale fit grincer la porte sans pour autant la faire bouger d'un chouilla, mais il fallait bien que je tâte le terrain non. Plusieurs minutes s'écoulèrent, rassemblées le vent par les fenêtres, par la ventilation, par tous les petits interstices imaginables. Il était en train de s’accumuler devant moi tournant à une vitesse de plus en plus folle. Mon esprit était concentré sur deux choses, comprimé le vent présent le plus possible, et le faire accélérer le plus possible. Les objets nous entourant commencèrent à voler devant moi, en boule autour de cette minie planète venteuse que j'étais en train de créer. Un souffle venant brisé le silence jusque-là uniquement perturbé par le bruit de vent.

« Je ne sais pas ce que ça va donner, mais c'est parti ... »


►Une simple pensée, un simple geste, toute la violence que j'étais en train d'imaginer dans ma tête. Et un effet auquel je ne m'attendais pas du tout. Une rafale de vent extrêmement violente fit s'envoler tout ce qui était derrière nous contre le mur, mais ce qui était d'autant plus impressionnant, c'était ce qui s'était passé devant. Une chose sous pression est extrêmement dangereuse comme pouvait en témoigner le pan de mur arraché avec la porte et tout ce qui avait été plaqué contre par Dino. Le plaquo jonchait le sol en milliers de débris, la porte trônait au milieu de toute cette poussière à l'autre bout de la salle d'attente. La pression qui avait brusquement changé m'avait fait le même effet que lorsqu'un avion décolle, m'ayant bouché les oreilles, et accessoirement fait exploser les vitres. Mon regard était fixé sur Dino, mon cœur battait à cent à l'heure. Elle était intacte, du moins, il me semblait malgré tout le bordel que j'avais causé elle n'avait rien et je venais d'utiliser mon pouvoir sans avoir peur. Peut-être un peu trop d'ailleurs. En revanche, le directeur allait probablement me tuer pour ça vu que j'avais arraché le mut avant de l'infirmerie.

« Bon Bah, j'espère que la salle d'attente n'est pas fermée à clé aussi ! »






Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mar 30 Avr - 7:16



VICTOIRE ! C'était impressionnant quand même. Le vent pouvait être si doux et si brutal en même temps. Comme son contrôleur peut-être ? En tout cas, instinctivement, Dino avait arrêté ou détourné tous les objets qui auraient pu les percuter durant l'action de Jayden. Et l'air de rien, elle avait trouvé cette petite démonstration très amusante ! Toujours derrière lui, elle plaça sa tête à côté de son épaule, le regarda, et lui fit un petit sourire satisfait une fois qu'il eut croisé son regard. Bon garçon !

L'infirmerie et la salle d'attente ne ressemblaient plus à rien ! Tout était en désordre et brisé. Dino aurait bien ranger d'un petit coup de télékinésie mais... ça ne réparerait pas les choses cassées pour autant. Alors la seule chose  qu'elle pu faire, c'était d'avancer doucement en tournant sur elle-même pour observer le désastre alentours. Ils n'y étaient pas allés de main morte, l'un comme l'autre !

Par le hublot de la porte d'entrée de la salle d'attente de l'infirmerie, on voyait une douce lumière quelque peu rougeâtre et bleu. Dino s'en approcha. La nuit tombait donc dehors ? La main sur la poignée de cette belle porte (quoi qu'un peu abîmée par les aventures précédentes), elle se tourna vers son camarade et le fixa silencieusement en attendant qu'il la rejoigne.

« Bon Bah, j'espère que la salle d'attente n'est pas fermée à clé aussi ! »  

C'est vrai. Ca allait être un moment de vérité ! Mais Dino resta plantée là. Elle commençait à se questionner et à penser à certaines petites choses. Après tout, sortir de cette pièce revenait à terminer l'aventure de cette journée. Jayden allait-il encore lui parler après avoir franchit cette porte ? Allait-elle le revoir ? L'école est grande, peut-être qu'elle ne le recroiserait plus. Devait-elle le considérer comme un ami ? Il était quand même un peu bizarre ce garçon. Est-ce qu'elle devait lui dire au revoir ? Adieu ?
La jeune femme fixait toujours son acolyte. Ca devait être gênant d'être fixé de la sorte. Puis elle entrouvrit la bouche en prenant une grande inspiration. Elle voulait parler. Elle voulait poser pleins de questions. Mais rien ne sorti de sa bouche. Tout restait, encore une fois, dans sa tête. Tout ce qu'elle pensait, elle ne le dît pas.
Qu'elle avait trouvé cette après-midi sympa et qu'il était gentil. Qu'il était un peu étrange. Qu'elle aimait bien ses cheveux quand même. Qu'elle était désolée, encore, de l'avoir blessé. Qu'il était chaud. Que son pouvoir était quand même vachement cool.Qu'elle avait fait de nouvelles découvertes.  Qu'il a l'air d'être un bon garçon. Qu'elle était sans doute un peu triste que ce soit déjà terminé. Qu'elle voulait être encore proche de lui. Qu'elle se posait encore pleins de questions.

Elle ne dît rien, mais au final, ses lèvres avaient un peu bougées et elle lui fit de nouveau un sourire. Car comme elle s'était dit tout ça dans sa tête, elle avait le sentiment de lui avoir dit réellement et elle était satisfaite ! (Elle pensait réellement avoir dit tout ça à haute voix - d'où ses lèvres qui gesticulent)

Ensuite, elle tourna... ah non. Elle tourna pas la poignée. Comment pouvait-elle tourner la poignée, puisqu'elle venait de réaliser tout ce qu'elle avait dit dans sa tête. Son visage afficha un air surpris.
Ah. Haaaaaaaaan... MAIS QU'EST-CE QUE J'AI DIT ? Il va me trouver super bizarre. Pourquoi j'ai dit ça ? Oh non non non non non. Ca a pas, ça va pas, ça va pas ! Je lui ai dit que je voulais être proche de lui ?! MAIS POURQUOI. Je veux un trou. Donnez-moi un trou pour me cacher. Oh, j'ai honte. Et j'ai chaud. POURQUOI J'AI CHAUD ? Est-ce que je rougis ? Mes joues sont chaudes. EST-CE QU'ELLES SONT ROUGES ? OH CA CRAINT CA CRAAAAIIIIIINT.

Elle posa ses mains sur ses joues pour les cacher au cas où elles seraient rouges. Et, enfin, dans le but d'aller se cacher, elle tourna la poignée de la porte qui s'ouvrit...
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Van Astrea
Jayden Van Astrea
Messages : 28
Date d'inscription : 05/04/2019
Age : 23
Localisation : POWERLAND
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mar 30 Avr - 19:08



►Aucun objet ne nous avait heurtés dans le fracas assourdissant et poussiéreux que j'avais provoqué. Tout ça grâce à Dino. Grâce à ses pouvoirs aucune plaque de mur ne nous était arrivé dans la tête et pourtant, il y en avait beaucoup un peu partout. Mon pouvoir était content d'avoir été libéré de la sorte alors que je le retenais enfermé au plus profond de moi depuis pas mal de temps. Puis la bouille adorable de ma camarade apparut à mes côtés, me faisant oublier tous les sévices corporels qu'allait très probablement m'infliger le directeur. Son sourire, ses yeux, ses cheveux, pourquoi elle était aussi jolie ! Mais bref ! Arrêtons de penser à ça.

►Un regard circulaire sur la salle pour voir l'étendue des dégâts. Tout le mobilier était éparpillé dans la salle, chaise, bureau d’accueil, et autres magasine pour passer le temps. Le sol en était jonché. Dans l'air, une poudre blanche, était encore en suspension, vestige du mir qui autrefois avait séparé la salle d'attente de celle de consultation. Un long soupir sortait de mes lèvres puis comme ma camarade, je commençais à marcher au milieu sur ce cimetière matériel. Jusqu'à arriver devant la porte.

►Le hublot donnait sur l'extérieur, sur visiblement ce qui était un coucher de soleil vu la couleur rougeâtre de l'horizon. Plutôt romantique n'est-il pas ? Enfin, il fallait surtout savoir si on allait pouvoir sortir d'ici, le temps était passé relativement, vite tout de même. L'accident était arrivé en début d’après-midi et on était déjà le soir. J'attendais patiemment que Dino se décide à appuyer sur la poignée de la porte, mais rien.

►Je croisais son regard une fois de plus, elle avait l'air perdue dans ses pensées. Sûrement était elle en train de parler avec elle-même. Que peut bien lui dire sa petite voix intérieure pour qu'elle reste figée ainsi sans rien faire alors qu'on avait enfin l'occasion de respirer l'air frais. Son regard était toujours planté dans le mien, et sa bouche commença à s'ouvrir lentement comme pour parler, me dire son ressenti, mais rien, seul le bruit du vent et de ses lèvres bougeant dans le vide sans que ses cordes vocales ne s'activent.

►Je n'étais pas vraiment surpris, une personne ne change pas en quelques heures, c'était déjà un énorme miracle qu'elle a réussi à parler dans la salle, mon sourire était sincère, et de toute façon, je ne pouvais pas la quitter comme ça. J'étais obligé de la remercier pour tout ça. Glissant mes mains dans mes poches il était temps de déballer son sac.

« Merci beaucoup pour cette journée magique en tout cas, malgré les péripéties plus que louches qui se sont passé, je me suis amusé comme un fou, et n plus grâce à toi, je crois que je commence à reprendre confiance en moi et que je déclique, c'est enfin fait dans ma cervelle de moineau. Soit sur d'une chose, c'est que même après avoir passé cette porte, je ne vais pas t'oublier, loin de là, tu vas hanter mes pensées et nuit jusqu'à que je te revois de nouveau et que je passe encore un super moment avec toi »

►Le visage de la demoiselle s'empourpra, j'avais dit une bêtise peut-être, ou je n'avais pas assez bien pesé mes mots . Comment savoir ce qui avait causé cette réaction ? Je ne suis pas doué pour déchiffrer les gens. Puis une légère brise se leva dans la pièce pourtant close, poussant mon dos sans que je n'aie ordonné la moindre chose. Quelle était cette sorcellerie ? Ce vent était en train de me pousser vers Dino contre mon gré.

►Elle était rouge. Elle était adorable. Elle était cachée. Mes mains se glissèrent lentement sur les siennes pour dégager ses joues, et seul mon instinct était en train d'agir. Mes lèvres venant déposer un baiser furtif sur sa joue avant de me reculer en me retournant, étant devenues complètement rouge à mon tour.

►Sincèrement Jayden ? Tu rougis pour un bisou sur la joue . T'es plus un gosse, il me semble !

►Puis mon pied se posa sur l'herbe fraîche quand la porte s'ouvrit, laissant la douce brise de printemps caresser mes joues encore rouge à cause de ce geste probablement vraiment audacieux avec ce genre de fille.

Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino] Mar 30 Avr - 19:27


Ses mains étaient chaudes comparées à celles de Dino. C'était la même sensation que lorsqu'il était au dessus d'elle dans l'infirmerie. La même chaleur. Les mêmes fourmillements qui parcourent le corps. C'était agréable. Alors pourquoi résister ? La jeune femme se laissa simplement faire et regarda le visage de Jayden s'approcher du sien pour poser ce petit bisou sur sa joue avant de se retourner brusquement. Dino en eut des frissons. C'était quelque chose qu'elle ne connaissait pas et elle ne savait pas quoi penser. Mais elle était bien.
Alors tandis qu'il avait encore le dos tourné, elle vint l'enlacer doucement, et sans trop savoir quoi dire sur tout ça, elle chuchota simplement un " merci " avant de reculer et de sortir.

L'air de la soirée était doux. Et Dino se sentait encore plus heureuse qu'au début de sa journée. Après s'être reçu des ballons sur la tête, qui l'aurait cru ?
Alors, elle commença a marcher vers son dortoir. Mais à reculons. Pour regarder Jayden. Ils allaient donc se revoir ? Comment réagirait Dino à ce moment là ? Car, un peu en plénitude, elle ne se rendait sans doute pas compte de ce qu'il s'était réellement passé. Pour sûr que la prochaine fois elle serait complètement paniquée. Mais on n'y était pas encore. Il faut savoir prendre e temps de profiter des choses actuelles, et là, c'était exactement ce qu'elle faisait. Elle s’inquiéterait plus tard, quand elle le recroisera. Il lui manquait sans doute déjà un peu, lui et sa coupe d'ananas.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino]

Franchement ce titre : C'est de la balle [Ft. Dino]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» titre du signataire (sommaire 24)
» tennis : Winbledon
» La choule
» ** Les Nerfuls de Ptepuce **
» [Topic Officiel] Je cherche une chanson, aidez-moi!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tandem Academy :: la tandem academy :: Complexe sportif :: gymnase-
Sauter vers: