Derniers sujets
» Petit doudou, grande honte [PV. Chun-Hei]
Pensées esseulées [PV Dino] EmptyMar 16 Juil - 15:15 par Memi Yuguchi

» . signaler une absence
Pensées esseulées [PV Dino] EmptyMer 10 Juil - 20:46 par Emi Hiroharu

» A la recherche d'amis!
Pensées esseulées [PV Dino] EmptyMar 2 Juil - 20:09 par Chun-Hei Cheong

» [Terminé] Le "vol"c'est mal [PV. Chun-Hei]
Pensées esseulées [PV Dino] EmptyMar 2 Juil - 18:26 par Chun-Hei Cheong

» . faire une demande de partenariat
Pensées esseulées [PV Dino] EmptyLun 1 Juil - 17:51 par Invité

» I NEED YOUUUU
Pensées esseulées [PV Dino] EmptyDim 30 Juin - 21:15 par Amour Mcdonald

» Game Over • Amour
Pensées esseulées [PV Dino] EmptyDim 30 Juin - 16:26 par Jayden Van Astrea

» KAGE BUNSHIN NO JUTSU
Pensées esseulées [PV Dino] EmptyDim 30 Juin - 16:20 par Jayden Van Astrea

» Peek A Boo
Pensées esseulées [PV Dino] EmptyDim 30 Juin - 16:16 par Invité


Partagez

Pensées esseulées [PV Dino]

Chun-Hei Cheong
Chun-Hei Cheong
Messages : 32
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 17
Localisation : Powerland
Pensées esseulées [PV Dino] Dim 5 Mai - 10:12

Je m'étais réveillée un peu avant le soleil, le temps de faire mes exercices d'entrainement. A peine sortie du lit, je m'étais habillée d'une tenue de sport, hydratée, puis j'avais quitté ma chambre rapidement pour commencer à courir à petite foulée au milieu d'une académie encore endormie. J'en profitai pour repérer les lieux ou j'aurais à me rendre dans la journée histoire de ne pas me perdre.

Après tout, c'était ma première journée de cours dans cet établissement. Et mon principal but était de ne pas me faire remarquer en situation de faiblesse. Mes expériences de collégiennes m'avaient apprise, jusqu'à dans ma chair, la cruauté dont les gens pouvaient faire preuve les uns envers les autres et je n'avais aucune envie de devoir revivre le calvaire, l'enfer, que j'avais vécue, il n'y a pas si longtemps.

Cette académie était une nouvelle chance pour moi, une possibilité de faire table rase. Ici, on ne connaissait rien de moi. Je pouvais donc être maitresse de mon image et me faire respecter. Mais pour cela, il allait falloir faire preuve d'aucune faiblesse, être irréprochable, parfaite! C'était ça qu'il fallait, non ?

A vrai dire, je n'en savais rien. J'avais tout commencé avec un train de retard. Mon enfant avait été presque totalement solitaire. Alors, quand j'étais arrivée au collège, je n'avais tout simplement rien compris. Les rapports sociaux, humains étaient alors aussi obscures que les hiéroglyphes des pyramides de Gyzé avant la découverte de la pierre de Rosette.

Et puis, il y avait eu le scandale...

Ce sujet, je décidai de le chasser de mon esprit, jetant un regard de défi en direction de la salle qui devait accueillir les cours de ma classe. Et serrant les poings, je me faisais la promesse que les choses ne se passeraient pas ainsi cette fois. Je réussirais.

Mon entrainement terminé, je retournai aux dortoirs prendre une douche avant de m'habiller en conséquence. J'avais longuement réfléchi sur ce point. Je savais que malgré l'adage, l'habit faisait le moine et que ce que je porterais dirait beaucoup de choses sur moi. Après une longue réflexion, je finissais par choisir la solution qui me paraissait la plus confortable.

Ainsi, je revêtais un débardeur et une culotte noir sur lesquels je portais un grand sweet bleu ciel taillé grand, au col en "V", soulignant mon collier ras-le-cou noir. Sous les longs pans de mon sweet disparaissait un jean slim bleu-nuit qui révélait la finesse de mes jambes. A mes pieds, je chaussais des bottines simili-cuir noire au talon plat légèrement rehaussé (histoire de me grandir un peu) sur des chaussettes hautes de même couleur.

J'hésitais sur le maquillage mais décidais d'attendre de voir ce qui se faisait dans cette académie avant de m'y conformer. Je coiffais rapidement mes cheveux, me parfumais puis vérifiais que tout était en ordre devant le miroir. Ce rituel me rappelait de biens mauvais jours mais, encore une fois je chassais ces pensées et préférais me concentrer sur l'instant présent.

Je passais une dernière fois mon regard sur ma chambre pour m'assurer de n'avoir rien oublié puis je prenais mon sac à dos et filais au réfectoire pour le petit déjeuner.

Avec le temps que j'avais prise pour me préparer, je n'étais pas la première à m'y retrouver. Immédiatement voyant déjà des camarades se saluer et se réunir autour des mêmes tables, une boule se formait au niveau de mon estomac et ma gorge se serrait douloureusement. J'avais oublié que je n'arrivai pas en début d'année, que les groupes étaient peut-être déjà pour la plupart formés. J'allais donc devoir m'introduire dans l'un d'entre eux.

Inspirant et expirant profondément en essayant de desserrer les poings pour avoir l'air moins menaçante, je sentais mon estomac se renverser alors que mon appétit grandissait. M'approchant du self en y prenant mon plateau, je faisais, malgré moi, triste mine. Je m'arrêtais derrière un groupe de trois jeunes filles de mon âge qui parlaient entre elles avec enthousiasme.

Dévorée par l'angoisse, je jetais des regards dans leurs directions de temps à autre comme pour m'assurer qu'elles ne me regardaient pas ou ne se moquaient pas déjà de moi. J'essayai de garder la raison mais les traumatismes avaient la vie dure et quand vous aviez été le souffre-douleur de tout un établissement pendant trois ans, vous ne pouviez pas vous en débarrasser en l'espace d'un instant, n'est-ce-pas ?

Déjà, des souvenirs traumatisants d'humiliations déjà intervenus en des lieux similaires m'assaillaient comme des fantômes de terreurs revenus me hanter.

Perdue dans mes pensées, je ne vis pas immédiatement qu'un jeune fille  se mettait derrière moi dans la file ou qu'elle m'observait, attendant sans doute à ce que je remplisse le vide qui s'était constitué entre moi et le groupe me précédant. Je sursautai presque au moment ou je me rendais compte de sa présence et, trop honteuse, je m'empressais de faire quelques pas de plus dans la fil en m'excusant piteusement.

- Gomen...

Je savais que j'aurais dû prendre une casquette ce matin pour cacher mon visage, pensais-je en passant ma main libre sur mes joues que je craignais de voir se colorer.
Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Pensées esseulées [PV Dino] Lun 6 Mai - 13:56

Levée tôt, Dino n'avait pas eu le courage de descendre prendre son petit-déjeuné parmi les premiers levés de l'académie. Au lieu de ça, blottie dans son lit, elle rêvassait et regarder tomber la petite pluie par la fenêtre. Les gouttes se posaient et glissaient doucement le long de la vitre. Elles reflétaient le peu de lumière qu'il y avait en ce levé de soleil.

Mais elle avait cours aujourd'hui, alors elle ne pouvait pas traînasser ainsi indéfiniment. Après une bonne douche, elle s'était rapidement habillée d'un t'shirt blanc et d'un jean, elle mis des chaussettes dépareillées qui dépassaient de ses baskets basses blanches. Pour finir, elle enfila sa fameuse veste en jean et quitta tranquillement le dortoir.

Un peu comme un corps dénué d'âme, Dino avait traversé les couloirs, descendus les escaliers, ouvert les portes, pour finir où son estomac la guidait : au réfectoire. Comme attendu au vu de l'horaire, il y avait pas mal de monde. Ca faisait un boucan pas possible ! Mais Dino connaissait bien sa place (qui était toujours à peu près la même). Près de la fenêtre, sur une petite table. Ainsi, elle avait vu sur l'académie et entre nous, c'était plutôt pas mal.

Son plateau en main, en train de jeter un œil sur la nourriture qui y était présente, Dino ne fit pas attention et percuta doucement une personne. Lâchant une excuse, elle s'arrêta un peu sans lever la tête pour autant : toute personne se faisant bousculer finit par dégager le passage normalement. Alors la tête de lavande reprit sa marche mais... décidément, il y avait un Ronflex sur le passage et il allait falloir lui jouer de la flûte !
Alors Dino leva enfin les yeux de son plateau et remarqua une fille qui restait plantée là. Pourquoi elle restait là comme ça ?

Hm ? Elle vient d'arriver peut-être ? Je ne me souviens pas l'avoir déjà vu... Elle cherche quelqu'un ? Elle est perdue ? Elle n'est pas satisfaite de son plateau ? Ou peut-être qu'elle n'a pas faim ? Ou très faim ? HAN. ET SI ELLE ÉTAIT AVEUGLE ? Non quand même pas, elle ne serait pas seule sinon.

Dans sa bienveillance, quoi qu'un tantinet maladroite, Dino arracha (sans trop forcer bien sûr) le plateau des mains de la demoiselle par télépathie et le fit léviter. Passant devant l'inconnue, elle s'arrêta pour lui jeter un regard avec un petit sourire et partie en direction de sa petite table, emportant les deux plateaux.

En espérant que la nouvelle ne s'imagine pas qu'elle se fait piquer son repas ! Techniquement, c'était plutôt une invitation à déjeuner.

Par la fenêtre, on voyait toujours ce mauvais temps : un petit ciel gris avec une petite pluie fine. Pourtant il ne faisait pas froid et il n'y avait pas énormément de vent. Parfois même, un nuage laisser échapper un rayon de soleil qui dessinait alors un petit arc-en-ciel à l'horizon.
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Chun-Hei Cheong
Messages : 32
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 17
Localisation : Powerland
Re: Pensées esseulées [PV Dino] Lun 6 Mai - 16:08

Je pouvais toujours sentir le regard de l'inconnue sur moi et cela ne me mettait pas vraiment à l'aise. Qu'allait-elle faire? Qu'allait-elle me faire? Et... Mon plateau me fut arraché des mains! Craignant qu'il ne se fracasse au sol, je voulu plutôt user de mes mains que de laisser mon pouvoir s'exprimer. Il fallait dire que son utilisation n'était pas encore devenu instinctive, cela ne faisait que quelques mois que je l'avais reçu.

Mais le plateau ne tombait pas. Peu importe que je le retienne ou non, il flottait, lévitait. Un rapide coup d’œil m'apprit néanmoins qu'il était toujours soumis à la gravité et qu'il y avait donc une autre force à l’œuvre. Soudainement inquiète que l'on me fasse une farce dans le but de me ridiculiser, je jetai un regard autour de moi pour croiser celui de l'inconnue aux cheveux lavandes qui m'observaient l'instant d'avant.

Un sourire, c'est tout ce qu'elle eut pour moi avant de partir en direction d'une table avec mon plateau et le sien. Devais-je y voir une invitation ? Prudente, je marchais un pas en retrait, désormais prête à retenir mon repas dans sa chute si l'inconnue devait le laisser choir "malencontreusement".

Les butors que j'avais connue, aimaient faire nettoyer le sol à leurs victimes. Après tout, l'humiliation était la plus terrible des armes, la plus cruelle, celle qui laisse les blessures les plus douloureuses dans l'esprit des gens. Et même si l'inconnue n'avait pas le profil, j'avais aussi appris à ne pas juger un livre à sa couverture.

Mais au lieu du sol, mon plateau se plaça face au sien, aux places jouxtant les fenêtres donnant vers l'extérieur. Étais-ce une manière unilatérale de m'inviter à déjeuner ? Son regard croisa le mien mais... Si je ne doutais pas que mes yeux étaient le siège de nombreuses questions muettes, les deux pupilles violacée de ma mystérieuse camarade s'ouvraient telles deux grandes abîmes béantes et vides, m'attirant par leurs profondes densités.

Lentement, je me sentis devenir plus légère et une chaleur gagna mon corps. Gagnée par le trouble, mon coeur se mit à battre plus fort et à taper au niveau de mes tempes. Inquiète, je me demandais ce qui m'arrivait sans pour autant parvenir à me décrocher de ce regard si... Vide.

Les pans de mon sweet se mirent à léviter, mes pieds se détachèrent du sol et mon corps ainsi que mon sac commencèrent à s'élever au dessus de la table comme-ci la force de deux objets à la forte densité m'attirait. C'est alors que je compris, heureusement assez tôt, que mon pouvoir s'était fait le reflet de mes sensations et qu'il était en train de me mettre en orbite autour d'un astre couleur lavande.

Me calmant comme j'avais heureusement apprise à le faire, je retombais doucement au sol, rassurée de savoir que mon trouble n'était pas dû à autre chose que l'utilisation fortuite et incontrôlée de mon pouvoir. Tout de même gênée, je me pressais de m'asseoir face à elle en posant mon sac sur la chaise, à côté.

- Merci de m'avoir invité.

M'empressais-je de dire en invitant un sourire à gagner mes lèvres, espérant ainsi lui plaire. Pourvu qu'elle ne me trouve pas bizarre ou qu'elle ne se pose pas trop de questions, qu'elle ne me rejeté pas! Après tout, c'était une chance inespérée.  

- C'est très gentil de ta part. Très... Très gentil.

La complimenté, oui! Tout le monde aimait être flatté! N'est-ce-pas? Mince, je ne me suis pas présentée! Je me relevais précipitamment, tapant mon genou dans le pied de la table, faisant ainsi trembler nos deux plateaux. Quel gourde!

Lançant un regard inquiet dans la direction de Dino, je m'empressai de lui parler, histoire de ne pas lui laisser le temps de s'énerver! Bonne stratégie, non ?

- Je m'appelle Chun-hei Cheong. Mais tu peux juste m'appeler Chun, si tu veux.

Dis-je en m'inclinant profondément jusqu'à ce que mon front ne rencontre la table. Bong!

...

J'étais vraiment... VRAIMENT une idiote! Pourquoi je devenais idiote! Pourquoi je pouvais pas juste faire comme tout le monde ?!

Me redressant de manière un peu mécanique, mon visage offrait un bien étrange spectacle. Je me frottai doucement le front avec l'impression d'avoir le visage en feu. Des larmes perlaient à la limite de mes yeux sans que je sache si c'était le fruit de la panique ou de la douleur. Pourtant, je maintenais un sourire nerveux de mes lèvres tremblantes.

Peut-être n'était-il pas trop tard pour prendre mon plateau et fuir ?
Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Pensées esseulées [PV Dino] Mer 8 Mai - 16:51

Dino avait fixé cette inconnue quelques instants. Mais en ces quelques instants, il s'était passé cette petite chose pour le moins incroyable. Un échange de regard.
Mais pas n'importe lequel. On parle cet échange où chacun se plonge dans les yeux de l'autre, comme pour aller saluer l'âme timide qui s'y cache. On parle de cet échange où pendant quelques secondes, aucune pensée ne traverse l'esprit. Comme si le conscient, l’inconscient et le subconscient entraient dans un trou-noir et n'avaient plus de pouvoir : laissant une liberté nouvelle à l'être.

Et cette fille, qui, comme un petit ballon de baudruche gonflé à l’hélium, s'était mise à flotter dans l'atmosphère avec quelques objets proches aux alentours. Une petit inspiration de surprise de la part de Dino en se rendant compte de ce spectacle, et la nouvelle élève retomba sur le sol.
Ca avait été si court, si discret.

Wait. C'était quoi ça ? C'était moi ? Nooon. J'ai quand même pas fait léviter cette fille et tout ce qu'il y a autour. J'veux dire... Non, allons Dino. T'as ton pouvoir depuis des lustres, tu l'utiliserais pas sans t'en rendre compte. Si ? Non, impossible. Et si ça venait d'elle ? A-t-telle le don de flotter dans  les airs ? Non sinon les objets autour n'auraient pas fait de même... Oh... Peut-être un truc comme moi, mais différent ? L’apesanteur ou un truc comme ça ? Faudrait que je lui demande..., pensait Dino.

La brunette s'installa face à la télé-kinésiste, avec un petit sourire qui avait l'air un tantinet gêné.

- Merci de m'avoir invité. C'est très gentil de ta part. Très... Très gentil.

Elle avait l'air gentille. Mais pourquoi si flatteuse ? Dino continuait de l’observer sans dire un mot avec ses yeux de merlan frits quand l'autre se leva brusquement, se cognant contre la table au passage. Dino leva la tête pour continuer de la regarder, sa bouche s'entrouvrit sous le geste... Ca en plus de son regard de poisson... mon dieu qu'elle a l'air bête.

- Je m'appelle Chun-hei Cheong. Mais tu peux juste m'appeler Chun, si tu veux.

- Aaah... Dino !

Présentation moyenne ma fille, on t'a vu mieux faire. Mais on va rien dire, parce que là, c'est un peu la panique. Cette Chun venait de s'incliner et de s'enfoncer la table dans le front.

D'un bon, Dino se leva et voulu s'avancer vers elle pour savoir si tout allait bien. Les mains tendues pour attraper les épaules de cette nouvelle connaissance, la jeune femme oublia à  son tour l'existence de la table, qu'elle poussa droit sur le ventre de Chun.

- HAAAAN ! Pardon ! Pardon ! Pardon !

Et l'instinct prit le dessus. Un coup de télékinésie. Cette stupide table qui s'envole. Emportant les plateaux du déjeuné des deux filles. Si on mettait un ralenti sur cette scène, on verrait la table faire un tonneau pour passer au dessus de la tête de Chun et s'écraser sur la table de derrière. Les plateaux quitteraient la terre ferme. Les liquides auraient un air de lampe à lave... sans contenant. Les céréales diraient adieu au bol où ils se reposaient, comme si une explosion les en séparait à jamais. Les couverts s'entrechoqueraient pour mieux s’éparpiller. Si on faisait un arrêt sur image, on se croirait presque dans une galaxie de bouffe ! Joli spectacle !
Et au milieu de tout ce bazar, on ajoute une Dino qui... on ne sait par quel mystère, trébuche (certainement sur son propre pied) et s'étale au sol, comme une crêpe, devant Chun.

Ca aurait pu s'arrêter là. Sauf qu'une table qui vole et qui s'éclate sur celle d'à côté, ça ne passe pas inaperçu.
Dans un premier temps, on entendit des cris de joie, des félicitations, des applaudissements. Les élèves du réfectoire. Puis un cri de rage, des plaintes,, des menaces de mort. Les élèves de la table d'à côté.

Sans demander son reste, Dino saisit le poignet de Chun en lâchant un " on s'en va ! " et la traîna derrière alors qu'elle partait en courant pour quitter la cantine. Il y avait un petit air de déjà vu. Mais vraiment, Dino a toujours eu horreur des ennuis.
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Chun-Hei Cheong
Messages : 32
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 17
Localisation : Powerland
Re: Pensées esseulées [PV Dino] Mer 8 Mai - 19:06

Une étrange douleur au niveau du ventre me fit expirer bruyamment. Fortuitement, je reculai de quelques pas et cela me permis d'éviter un vol de table non identifié en direction de nos voisins les plus proches. Écarquillant les yeux, je restais un instant interdite avant d'entendre un bruit sourd devant moi.

Reportant mon regard, je voyais la dénommée Dino, étalée au sol. Toujours effarée, je me rappelais vaguement un épisode des Simpsons vus sur la station ou Homer explique à Bart les trois phrases qui peuvent vous sortir de toutes les situations. Et instinctivement, je commençais à en formuler la première.

- C'est pas...

Je ne dus jamais dire la suite car une main saisie mon poignet et une forme dénommée Dino m'entraina sans peine à fuir en courant. La fuite n'avait jamais été une échappatoire valide pour moi et cela devait être la première fois de ma vie que j'entreprenais un tel projet. Et c'était, pour le moins, excitant ?

Sauf que nous avions apparemment droit un groupe de véritables limiers qui connaissaient les moindres recoins des lieux. Et ils étaient déterminés! Courant en tout sens, nous finîmes pas nous retrouver encercler. Nous étions dehors, sur une petite placette ou se trouvait une fontaine. Un endroit idéal pour ceux qui recherchent l'ombre et la fraicheur pour déjeuner.

Mais là, il allait servir de lieu de lynchage si nous n'agissions pas rapidement. Désespérée, je me mis enfin à réfléchir et une idée me vint à l'esprit. Me tournant vers Dino, je lui saisissais les mains en lui demandant d'un ton alarmé.

- Si nous ne pesons plus rien, peux-tu nous propulser dans les airs comme tu l'as fais pour la table ?

Je lui montrai alors le ciel. Car, si je ne pouvais propulser un objet, je pouvais m'assurer qu'ils poursuivent sa course, moins les forces de frottements, mais bon! Ça pouvait quand même tout changer et nous permettre d'emprunter la voie des airs!
Voir le profil de l'utilisateur
Dino Kirrin
Admin
Dino Kirrin
Messages : 212
Date d'inscription : 24/02/2019
Re: Pensées esseulées [PV Dino] Lun 27 Mai - 10:31

Quelle course-poursuite folle ! C'est ce qui s’appelle gambader comme des lapins, je crois bien !

Jamais Dino n'aurait imaginé que leurs chasseurs seraient aussi coriaces. C'était pas faute d'essayer de les semer en virant soudainement de direction ou en montant des escaliers bien fatiguant (le genre d'escaliers qui font mal aux cuisses).

Les couloirs firent place aux allées de buissons, pour déboucher finalement sur une place avec une fontaine. OH. Mauvais mauvais mauvais. Il y avait quelques personnes qui s'étaient retournées à l'arrivée des deux folle-furieuses en fuite. On entendait le troupeau qui galopaient derrière elle. Tout semblait perdu.

- Si nous ne pesons plus rien, peux-tu nous propulser dans les airs comme tu l'as fais pour la table ?

Hein ?

Dino, regarda Chun un peu bizarrement, puis fit une tête totalement illuminée en se souvenant du type de pouvoir que sa camarade possédait ! MAIS OUI.

- Oui ! Enfin. Je ne peux pas nous propulser. Par contre, je peux te lancer ! Enfin. Je ne peux pas utiliser mon pouvoir sur moi Enfin, oui, mais non, j'ai jamais essayé. Je peux m'accrocher à toi ? demanda Dino avec un petit air inquiet de chiot perdu.

WAW. PAUSE. Ca c'est de la discussion ! La panique et l'adrénaline font des merveilles. Il faudrait être en danger plus souvent. En même temps, fallait réfléchir vite, car la cavalerie arrivait.

Tenant toujours le poignet de sa potentielle nouvelle amie, Dino l'embarqua de nouveau pour sauter derrière un buisson et se cacher pendant les quelques secondes où elles devaient se mettre d'accord sur le plan d'évasion.

- Je peux... je crois. Te déplacer. Je n'utilise  jamais mon pouvoir sur les humains, je ne sais pas... combien de temps je vais tenir car je ne sais pas si c'est différent ou non. Mais...
(elle jeta un coup d’œil derrière le buisson, et constata que les balourds étaient en train de fouiller les environs) MAIS ! je pense que je peux nous emmener sur le toit de l'établissement. Ils voudront rentrer dans le bâtiment pour nous retrouver et à ce moment là, on pourra recommencer pour aller ailleurs  ? Ou tu as peut-être un meilleur plan ?
Voir le profil de l'utilisateur
Chun-Hei Cheong
Chun-Hei Cheong
Messages : 32
Date d'inscription : 02/05/2019
Age : 17
Localisation : Powerland
Re: Pensées esseulées [PV Dino] Lun 27 Mai - 16:23

Je crois que ma compagne d'infortune paniquait. Moi, étrangement, munie d'un plan, je me sentais calme. Un peu comme à l'entrainement, quand je savais quoi faire. J'acquiesçai à ses propos et sans hésiter, décidais de reproduire une position que l'on m'avait apprise avant d'aller là haut.

Dans un environnement soumis à la seul apesanteur, on était pas à l'abri d'accident, loin de là. De nombreuses réponses instinctives se révélaient inefficaces, voir dangereuses. Il fallait alors apprendre et désapprendre certaines choses. Et l'une des choses que l'on m'avait apprit c'est que notre meilleur secours en cas de perte de contrôle, était de nous rattraper et nous retenir à un partenaire.

Il fallait passer ses bras sous ceux de l'autre et joindre ces derniers en agrippant fermement ses propres poignets. Et c'est ce que je fis naturellement avec Dino. Le temps pressait et je n'avais pas le temps de répondre à toutes ses questions. Il allait falloir me faire confiance et prier pour que mon pouvoir marche sur elle autant que sur moi.

Fermant les yeux, je me concentrais sur la sensation que je ressentais quand je flottai dans l'air et la ciblait comme je le faisais avec un objet. Avec soulagement, je nous senti échapper à la gravité. Nous ne pesions temporairement plus rien mais je sentais déjà que l'effet serait temporaire.

De plus, mes nanites me permettaient d'échapper au malaise qu'aurait pu ressentir mon corps et j'évitais ainsi que mon sang ne me monte à la tête et que mon cœur se mette à palpiter. Mais je ne pouvais rien faire pour ma compagne d'infortune, désolée.

- Imagine un zeppelin, je suis le réservoir qui gère l'altitude, tu es le gouvernail. Tu as juste besoin d'établir une poussée vers le haut et dans une direction quelconque et je m'occuperai de notre atterrissage.

Soufflais-je à son oreille.

J'espérai l'image assez clair et assez simple pour qu'elle saisisse ce qu'elle avait à faire. A nous deux, nous nous complétions mais cela demandait à ce que chacun soit conscient du rôle qu'il peut jouer.
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Re: Pensées esseulées [PV Dino]

Pensées esseulées [PV Dino]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Ce petit site devine vos pensées !!!!!
» pensée du jour
» Nuire par la pensée
» Les émotions sont liées à la pensée
» Pensée verticale, pensée horizontale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tandem Academy :: la tandem academy :: Cœur de l'académie :: Le réfectoire-
Sauter vers: